Archive

Archives pour 09/2010

Blog photo en doFollow :)

Derrière ce titre barbare se cache un virage assez important dans ce blog, non pas au niveau des articles mais au niveau des commentaires. Les liens dans les commentaires sont maintenant en doFollow.

Concrètement, les moteurs de recherche (Google pour ne citer que le principal) suivront les liens présents dans les commentaires pour aider au référencement. Cela se place en opposition avec les liens noFollow qui étaient activés sur ce blog et qui n’aidez pas le référencement de votre site.

Ce blog est donc maintenant un blog photo dofollow et va attirer de nombreux commentaires qui viendront je l’espère flatter mon ego. Afin d’attirer des blogueurs réguliers et de qualité, j’ai également mis en place le « Top 10 des commentateurs » dans le menu de droite. Les plus actifs auront donc un lien doFollow permanent, sur toutes les pages du blog.

Afin d’éviter les dérives et d’assurer des commentaires de qualité, quelques règles sont mises en place :

  • les pseudos trop « spam » seront modérés voire supprimés
  • les commentaires inintéressants et/ou trop courts seront supprimés
  • les commentaires contenant trop de liens seront supprimés (un lien maximum dans le commentaire)
  • les liens vers des sites peu fréquentables seront supprimés, voire bannis

Dans un premier temps, les contrevenants seront prévenus par e-mail. Bannissement si récidive 😉

Pour résumer, les règles à suivre pour voir votre commentaire (et votre lien dofollow) accepté :

  • commentaire de qualité
  • 1 lien maximum
  • pas de contenu offensant, illégal ou spam
  • devenez un commentateur régulier 😉

J’aime à le répéter mais les commentaires sont LA source de motivation principale. C’est en fait le seul moyen de savoir si vous avez lu/aimé l’article.
Les critiques sont aussi les bienvenues : c’est important dans la quête de la qualité du blog photo de Mangi.fr.

Je me ferai un plaisir de répondre individuellement à tous vos commentaires.
Jérémie.

Categories: Infos Tags: ,

Technique photo : gestion de la lumière

Bonjour tout le monde,

après un nouveau type d’article vous présentant un photographe célèbre, et un article plus classique sur Dublin nous reprenons la série d’articles techniques avec comme sujet cette fois-ci : la gestion de la lumière.

Avant de commencer, je vous rappelle les 3 articles précédents qui vous seront utiles pour comprendre le vocabulaire utilisé ici :

Maintenant que les bases sont posées, places aux conseils pour bien exposer vos photos, c’est à dire avoir une lumière le plus proche de la réalité.

L’article est sous forme de questions-réponses, utilisez les commentaires pour poser les vôtres.

Ma photo est trop sombre ou au contraire trop claire, que faire ?

Si votre photo est trop sombre, alors on parle d’une photo sous-exposée ou d’une photo exposée « à gauche » (voir plus bas). C’est la conséquence du manque de lumière sur votre photo. Il faut donc faire entrer plus de lumière pendant le temps d’obturation. Parmi les possibilités : augmentez l’ouverture du diaphragme, augmentez le temps de pose ou augmentez la sensibilité du capteur.

Par opposition, si votre photo est trop claire : diminuez l’ouverture du diaphragme, diminuez le temps de pose, diminuez la sensibilité du capteur.

Comment savoir si ma photo est bien exposée ?

Certains appareils vous permettent de faire apparaitre un histogramme d’exposition. L’image ci-dessous vous montre différents histogrammes liés aux 3 expositions (sous-exposé, bien exposé, sur-exposé).

Centrez au maximum l’histogramme pour une exposition optimale

Attention : centrer l’histogramme, c’est bien mais c’est le résultat final qui compte, la photo que vous aurez sous vos yeux. N’hésitez pas à corriger l’exposition pour avoir le résultat que vous souhaitez réellement. Profitez de l’avantage du numérique pour prendre plusieurs photos avec des expositions différentes, et faites votre choix final sur un ordinateur, au calme.

Vous comprenez maintenant le terme : « exposition à gauche » pour une photo sombre et « exposition à droite » pour une photo claire (sur-exposée). Pour faire apparaitre ce diagramme, jouez avec le bouton permettant de changer d’affichage et/ou d’éteindre votre écran (sur l’appareil photo). Vous pouvez également lire le manuel de votre appareil photo 😉

Je bouge pendant la prise de vue et ma photo est flou, comment empêcher cela ?

Pour réduire le flou, il faut réduire le temps d’exposition. Malheureusement, cette action va réduire la quantité de lumière et assombrir la photo. Comme expliqué ci-dessus, vous devez compenser en choisissant une ouverture ou une sensibilité plus grande, avec les effets secondaires évoqués plus bas. Une autre solution est évoquée ci-dessous, plus complexe mais tellement plus jolie.

Que faire si je veux plus de lumière, sans flou et sans perte de qualité ?

La solution la plus connue est l’utilisation du flash, que beaucoup d’appareils photos compacts ont tendance à utiliser à outrance : dès qu’il manque un peu de lumière. Il faut savoir qu’au delà de quelques mètres, le flash devient inutile (les flashs qui crépitent, les soirs de matchs dans un stade : que d’énergie perdue).

L’autre solution est d’augmenter le temps de pose mais en limitant les mouvements pendant le temps de pose. Il faut donc poser votre appareil sur un muret ou sur un pied prévu à cet effet. Utilisez également le minuteur de votre appareil photo, pour éviter que l’appui sur le déclencheur produise un mouvement de l’appareil.

Posez votre appareil photo en toute circonstance

Lors d’une photo avec flash, le fond est tout noir. Une solution ?

Pour un portrait de nuit, utiliser le flash est une bonne idée mais le fond, peu lumineux, n’aura pas envoyé assez de lumière au capteur de votre appareil photo. Peu de lumière de fond = fond sombre. Logique imparable. Pour éviter ce souci, de nombreux appareils sont équipés d’un mode scène appelé « Portrait de nuit », qui combine le flash (pour les zones proches) et la pose longue (pour l’arrière-plan). Attention à ne pas bouger de trop pour éviter le flou de bougé.

Parmi les différentes scènes, cherchez le portrait de nuit

A cause du contre-jour, mon sujet est tout noir. Je fais comment ?

Votre sujet est trop peu lumineux en comparaison avec l’arrière-plan, ce qui entraine le côté sombre du sujet. Il existe 2 solutions : vous pouvez forcer l’utilisation du flash par votre appareil photo. Le flash va « déboucher » les ombres sur le sujet. Le résultat n’est pas toujours naturel (ambiance photomontage).
Astuce : éloignez vous du sujet pour réduire l’effet du flash et avoir un résultat plus naturel. Zoomez pour compenser le recul de l’appareil photo.

Forcez le flash pour éclairer les ombres

Et si je ne veux pas un résultat surnaturel ?

La deuxième solution pour éviter d’avoir des ombres « bouchées » sur le sujet est plus complexe à mettre en œuvre. De plus elle n’est pas disponible sur tous les appareils photos. Elle consiste à modifier la méthode de calcul de l’exposition automatique. Par défaut, l’appareil photo fait la moyenne sur l’ensemble de l’image pour essayer de bien exposer toute l’image. En choisissant la méthode dite « spot » seul le centre de l’image est utilisé pour le calcul de l’exposition. En plaçant le sujet au centre, celui-ci sera forcément bien exposé (donc clair, reconnaissable). Cette méthode a aussi un inconvénient : le fond sera sur-exposé (trop clair). A vous de choisir la méthode que vous préfèrerez.

Mesure globale, mesure spot, mesure pondérée, mesure pondérée centrale

Récapitulatif des effets secondaires

Augmenter l’ouverture du diaphragme ==> réduire la zone de netteté d’une photo
Réduire l’ouverture du diaphragme ==> augmenter la zone de netteté d’une photo
Augmenter la sensibilité du capteur ==> réduction de la qualité de la photo

J’espère avoir répondu à vos questions qui concernent la gestion de la lumière mais n’hésitez pas à poser d’autres questions en commentaires, pour que j’enrichisse cet article.

Jérémie.

Laurent Baheux : Terre des lions

Aujourd’hui est un jour important pour ce blog puisque c’est un nouveau type d’article qui arrive : la présentation d’un photographe connu ou moins connu dont j’apprécie le travail. N’hésitez pas à commenter cet article avec tout ce que vous souhaitez voir améliorer.

Pour débuter la série, un photographe que j’ai découvert par Internet grâce à la promotion de son livre photo : Terre des lions. Ce livre illustre l’Afrique au travers de photos uniquement prises en noir et blanc, souvent à très fort contraste. Pour un continent haut en couleurs, le choix de s’en priver peut surprendre mais j’ai rapidement changer d’avis en voyant quelques clichés. Le noir et blanc permet de faire ressortir la force des animaux photographiés.

© Laurent Baheux

Convaincu par ce livre, je me suis décider à l’offrir à une amie adorant l’Afrique (elle viendra peut-être parler de ce livre dans les commentaires, qui sait ?).

Laurent Baheux est un passionné. De photographie, de nature, d’animaux. Ces 3 passions sont regroupées dans le livre « Terre des lions » et vous permettra de découvrir l’Afrique pour certains ou de la redécouvrir sous un angle nouveau pour d’autres.

© Laurent Baheux

Techniquement : c’est avec du matériel Nikon que ces photos ont été prises. Le principal objectif utilisé pour le reportage était le Nikon 600mm f/4 (disponible ici pour la modique somme de 8.790€). Ce téléobjectif (effet grossissant important) lui a permis de photographier la faune sans l’importuner outre mesure et sans prendre de risques inconsidérés. Comme vous allez le constater sur la photo ci-dessous, cet objectif est également pratique pour la musculation.

© Laurent Baheux

Au delà de ça, Laurent Baheux est photographe professionnel autodidacte et est amené à photographier d’autres sujets, parmi lesquels des évènements sportifs. Et non des moindre car figurent à son tableau de chasse : les Jeux Olympiques, la coupe du monde de football ou le tour de France. C’est d’ailleurs grâce aux reportages d’évènements sportifs qu’il a appris la photographie : sur le terrain donc.

Il possède maintenant sa propre agence de diffusion ce qui lui permet de vendre ses clichés directement ou aux autres agences sous forme de reportages.

Pour acheter « Terre des lions » :


Terre des lions de Laurent Baheux : http://www.amazon.fr/Terre-lions-Laurent-Baheux/dp/2952601135

Pour en savoir plus :

Interview de Laurent Baheux : http://www.virusphoto.com/141168-interview-laurent-baheux.html
Site officiel de Laurent Baheux : http://www.laurentbaheux.com/

Irlande : Dublin (3/3)

En manque de matière, je vous propose d’agrandir la série irlandaise pour vous proposer quelques clichés de Dublin : une capitale à taille humaine. Si vous êtes plutôt nature que ville, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article, consacré aux paysages irlandais.

On débute avec la Saint-Patrick, fête nationale irlandaise qui donne lieu à de joyeuses festivités partout dans le pays et donc évidemment à Dublin. La journée se déroule une parade composée de danseurs, musiciens et magnifiques déguisements ou chars décorés. Pour être bien placé, prévoyez d’arriver tôt avec des vivres car il vaut mieux éviter de perdre sa place à midi pour le déjeuner. Si vous avez réussi à converser votre place, alors voici ce que vous aurez la chance de voir.

Gros ballon à l’hélium, pratique pour se déplacer et éviter les embouteillages

On continue avec les symboles irlandais : la Guinness. La célèbre bière brune vous invite partout dans Dublin à visiter ses boutiques de souvenirs ou son usine. Mais la où vous aurez le plus de chance de croiser de la Guinness ? Dans un des nombreux (plusieurs centaines !) pubs à travers la ville.

Une magnifique serviette de plage

Parmi les quartiers célèbres, le plus connu est certainement Temple Bar. Un quartier vivant composé de bars et de restaurants et abritant un marché où vous pourrez trouver : du reblochon ! Les façades et l’intérieur des bars valent le coup d’œil. N’hésitez pas à visiter plusieurs pubs dans une journée, surtout si vous utilisez les transports en commun. Le réseau de bus est exceptionnel : profitez-en !

Un des plus beau pub de Temple Bar

On termine avec une autre tradition irlandaise : la religion catholique. Vous trouverez donc de nombreuses églises et d’autres lieux de culte plus imposant encore : notamment la cathédrale Saint-Patrick. Le lien est étroit entre l’Église et l’alcool puisque le panneau explicatif sur la cathédrale est sponsorisé par Bailey’s (la PREUVE).

Notre-Dame de Dublin

C’en est terminé pour cet article et certainement de la série irlandaise. Il faudra maintenant y retourner pour avoir de nouveaux clichés intéressants. En attendant, retrouver toutes les photos dans la galerie Irlande.

Jérémie.

Categories: Voyage Tags: , , , ,