Archive

Archives pour 09/2012

Islande – églises et cimetières

Bien que la visite de cimetières n’est pas l’activité la plus ludique qu’il soit, les cimetières islandais était toujours très verts et fleuris. Loin des allées marbrées que nous connaissons en France. Le cimetière est généralement le jardin des églises, chapelles et autres édifices religieux.

Commençons par ces 2 tombes, 2 simples croix métalliques plantées dans le gazon. Le temps fait son œuvre et la rouille colore ces sépultures, le vent les couche lentement mais surement. Vous pourrez trouver cet endroit à Thingvellir dans le cercle d’Or.

Terre, vert et fer

Cette chapelle au toit de tourbe mérite une place au classement des bâtiments religieux aux architectures originales. Vous apercevrez dans ce cadre verdoyant, au premier et à l’arrière-plan, de nouvelles tombes symbolisées par les croix blanches.

Église champêtre

Passons à cette église plus moderne, dans le petit village de Reykholt. Une architecture très géométrique que j’apprécie tout particulièrement. Encore une fois, le cimetière prends une place importante tout autour de l’église.

Pyramides islandaises

Dernière photo de l’article mais première photo de la capitale islandaise : Reykjavík. Voici la grande cathédrale, plutôt moderne, que vous apercevrez de loin en approchant de Reykjavík (200.000 habitants). Sa construction s’est terminée en 1986.

Orgue de pierre

Merci de votre attention ! On approche doucement de la fin de cette série sur l’Islande.

Categories: Voyage Tags: , ,

Islande – les animaux se cachent

Autant vous le dire tout de suite, l’Islande ne brille pas par sa présence d’animaux sauvages. La majorité des animaux croisés étaient des chevaux, moutons, vaches élevés pour leur chair.

L’absence d’animaux sauvages s’explique par l’absence de végétaux pour se cacher et se nourrir. N’oublions pas le caractère insulaire de l’Islande. Entourée d’eau, l’Islande possède de nombreuses espèces de poissons et mammifères marins. Elle reste l’un des derniers pays autorisé à chasser la baleine. Le poisson est d’excellente qualité et il vous faudra absolument goûter au saumon, à la truite et tout simplement au colin qui vous feront redécouvrir le poisson.

Les oiseaux côtiers sont également présents : cormorans, macareux.

Pour la présentation des animaux, on commence par une espèce que vous avez déjà pu croiser partout dans le monde : le canard. Cependant celui la se baigne dans le lac Jokulsarlon. Ces canards croiseront la route de phoques dans le lac.

Les canards ont colonisé le monde

Parmi les oiseaux que l’on peut voir, la sterne arctique est la plus commune. C’est un peu le pigeon d’Islande :) Habituez-vous à en voir à tous les coins de rues de Reykjavik ou au coeur de l’Islande.

Neil Armstrong se cache sur cette photo

On reste dans l’animal volant avec le macareux, reconnaissable à son bec coloré. C’est le symbole de l’Islande mais il est quand même chassé pour sa chair, appréciée des fins gourmets.

Symbole de l’Islande

On termine avec cette photo de 2 moutons qui broutaient paisiblement avant que l’on vienne les déranger. Leur laine est très prisée dans l’artisanat. Pulls, couvertures et autres vêtements seront au rendez-vous des amateurs de vêtements chauds.

Bêêêêêêêh quoi ?

Categories: Voyage Tags:

Islande – Jökulsárlón : lac glaciaire

Bonjour à tous. Nous nous retrouvons pour un article encore plus rafraîchissant que les cascades : la rencontre avec les icebergs. Les blocs de glace se séparent du plus grand glacier islandais (Vatnajökull) et rejoignent le lac Jokulsarlon.

Nous avons eu l’énorme chance d’effectuer cette visite sous le soleil. Les blocs de glace illuminés de mille feux nous ont laissés admirer leurs couleurs. Cette première photo vous permet de distinguer sur 3 plans des morceaux de tailles, couleurs et formes différentes. Vatnajökull (le glacier), père de ces icebergs, est présent en arrière plan.

Le bleu est à l’honneur

Point de vue différent pour cette deuxième photo. J’avais envie de montrer le contraste entre l’endroit où nous étions (la terre, la roche) et ce que nous voyions (la glace, la neige). Cette pierre éclatée en deux a également du charme.

 

Rapprochons nous pour étudier cet iceberg. 3 couleurs principales sont visibles :

  • le noir provient du mélange assez fréquent entre la glace et des cendres volcaniques
  • le bleu est du à une glace à très faible teneur en air, souvent les icebergs les plus anciens
  • le blanc est du à une glace plutôt riche en air

Nous retrouvons ici les 3 couleurs regroupées en 1 iceberg. Le jaune apparaît parfois, symbole de la présence de souffre dans la glace.

L’iceberg 3 en 1

Dernière photo pour montrer le petit groupe soudé que nous formions. Et pour montrer également la bravoure des 2 membres les moins frileux. L’arrière-plan est composé du glacier Vatnajökull, du lac Jokulsarlon et de quelques icebergs disloqués.

Les 4 fantastiques (en toute modestie)

Jokulsarlon était peut-être LA raison de ma présence en Islande. Le peu que j’avais pu en voir m’avais subjugué. Le risque était d’être déçu. Heureusement la météo était au rendez-vous et ce lac fût un des grands souvenirs.

Nous avons également vécu un moment plutôt impressionnant sur place. Mais qui sait ? Peut-être que ce sera l’occasion d’un nouvel article ? Pas le prochain qui sera réservé aux animaux croisés en Islande :)

Categories: Voyage Tags: , , ,