Archive

Archives pour la catégorie ‘Faune’

Pérou / Bolivie – Les lamas

Bonjour tout le monde !

Après un petit break de fin d’année sans articles… je suis de retour pour compléter la collection de photos prises lors de mon voyage au Pérou et en Bolivie avec mes camarades Samuel, Aurore et Mathieu.

Pour reprendre l’écriture, quoi de plus motivant à mes yeux qu’un article entièrement consacré à l’animal emblématique de la région andine : le lama. Je me libère rapidement des jeux de mots avec leurs cousins éloignés : Serge, Bernard, Dalaï, Lorenzo et surement d’autres patronymes moins connus.

Nous utilisons souvent le terme lama pour tout ce qui y ressemble mais il existe 4 espèces : le lama, l’alpaga (connu pour sa fourrure), le guanaco (le lama sauvage) et la vicogne (espèce menacée donc protégée, chassée pour sa peau). Pendant ce voyage nous avons vu beaucoup plus de lamas en Bolivie qu’au Pérou : surement car la région autour de Cuzco (Pérou) est plus urbanisé et donc moins propice à l’élevage.

Le Machu Picchu reste visité par ces jolies bêtes qui ont peut-être été déposées là par hélicoptère, pour nos photos de touristes :-) Lire la suite…

Guadeloupe (1/3) : la Faune

Bonjour tout le monde,

vous le savez peut-être, je reviens d’un merveilleux voyage au Pérou et j’ai donc envie de partager cela avec vous… Mais avant d’attaquer les articles du Pérou et de la Bolivie, j’ai du retard à rattraper avec pleins de photos du précédent voyage en Guadeloupe.

Vous aurez donc droit à 3 nouveaux articles sur la Guadeloupe : la faune (1), la flore (2) et les paysages (3). J’espère que vous aurez la patience d’attendre ces 3 articles avant de découvrir les photos du Pérou (les adeptes de Facebook auront certainement déjà découvert la plupart des photos ;)).

Tout d’abord petit avertissement concernant la Guadeloupe : il a été très difficile de voir des animaux à l’état sauvage. Toutes les photos ci-dessous ont été prises : dans un parc botanique / dans une réserve / dans un zoo / dans un aquarium (rayez la mention inutile pour chacune des photos).

Première photo prise au jardin botanique de Deshaies. Ce perroquet est un Loris de Swanson. Un oiseau très coloré et donc plutôt photogénique. Il fût l’occasion d’étrenner mon nouvel appareil photo et son objectif à ouverture fixe (f/2.8). C’est l’objectif qui permet cet arrière-plan flou (bokeh), caractéristique des grandes ouvertures. Lire la suite…

Categories: Faune, Voyage Tags: , , ,

Vallée des Merveilles – la faune batifole

Bonjour tout le monde, comme je vous l’avais annoncé dans l’article précédent, voici quelques photos prises lors de cette randonnée dans la vallée des Merveilles. Un article entièrement dédié aux photos des animaux croisés. Au programme, des bouquetins en famille, des marmottes, un chamois, des chevaux, des vaches. Parmi la faune qui manque à l’appel : aucun mouflon et aucune espèce volante (chocard à bec jaune, vautour, condor ;-))

Je vous présenterai ici surtout les photos de la famille bouquetins que nous avons croisé au détour d’un sommet et qui nous a ensuite suivi puis dépassé pendant notre descente. Une descente agile à faire pâlir un sherpa népalais ou un guide péruvien. C’est évidemment une description de l’exploit des bouquetins. Nos glissades prouvent le contraire nous concernant.

Débutons par un petit cabri qui a décidé de se dégourdir les sabots sur ce névé. Je n’ai pas eu le réflexe de filmer, mais il a eu quelques difficultés pour rester stable et a expérimenté la luge d’hiver sur les fesses à plusieurs reprises. Voici une photo d’un instant « stabilisé ». Lire la suite…

Categories: Faune, Sorties Tags:

Savoie – les animaux

Bonjour tout le monde.

Voici en moins d’une semaine un second article (mais pourquoi cette irrémédiable envie d’écrire ? Le besoin de communiquer avec quelqu’un de particulier ? La nécessité de faire passer un message plein d’affection et encore plus ?). Lui aussi dédié à la Savoie, celui-ci sera plutôt dédié aux animaux. Le précédent vous avez fait découvrir (ou redécouvrir) certains paysages savoyards.

Pour commencer à vous montrer les photos d’animaux prises en Savoie, j’aimerai commencer par l’animal symbolique de cette belle région : la vache, le bœuf, l’entrecôte, le steak haché (rayez les mentions inutiles). Une photo prise par beau temps, en fin de journée avec une douce lumière. Le regard menaçant, la queue agitée donne un peu de dynamisme à cette photo. Ma plus belle photo de vache à ce jour (ce n’est pas non plus mon sujet privilégié, je vous rassure ;)) Lire la suite…

Categories: Faune, Voyage Tags: , , , ,

Corse : la faune libre

Bonjour tout le monde !

Je suis content de vous retrouver après une nouvelle longue période d’hibernation. Cela ne m’a pas empêché de prendre quelques photos mais pas autant que je l’aurai espéré. Cependant j’ai pu accumuler un petit stock lors d’un séjour en Corse avec Sam le grand.

On commence par une particularité de la Corse qui tranche radicalement avec tout ce que l’on peut connaître sur le continent, spécialement sur notre Côte d’Azur : les animaux sont en liberté :)

La photo suivante n’a rien d’artistique mais elle souligne l’effort fait par cette chèvre pour gagner le concours de la grimace de l’année. On la remerciera aussi pour le coup de langue sur la fenêtre qui a suivi et aura permis le nettoyage de la vitre de manière presque impeccable (bien meilleur qu’aux feux rouge de Cannes).

Animal terrestre non identifié

Cette deuxième image restera un des grands souvenirs de ce périple. Ce veau est âgé de seulement quelques dizaines de minutes. Sa bovine de mère ayant décidé de mettre bas au milieu de la route nous sommes resté admiratif devant le spectacle que la nature nous a offert. Mais pour passer nous avons du forcer le passage… quelques escalopes sont encore disponibles à la vente (ceci étant évidemment une boutade, hihi, quel plaisantin fais-je :))

Petit veau post-accouchement

Je vous présente maintenant le modèle un peu plus âgé et donc beaucoup plus protéiné. Serais-ce la crainte de nos instincts carnivores qui l’ont fait se cacher dans le maquis ? Nonobstant nos talents de chasseurs, nous décidâmes de lui laisser son avenir de bovin corse.

Cache-cache corse

Dernière photo prise au détour d’une tour génoise. Le Samuel exploite ses talents d’escalade pour visiter les recoins les plus sombres de cette tour. Pour ma part, j’ai su gardé les pieds sur Terre 😉

Animal grimpeur identifié

Je vous remercie de votre attention et tenez vous prêts : encore au minimum 2 articles corses sont à prévoir, avec des paysages à couper le souffle :)

Categories: Faune, Voyage Tags: , , ,

Etang de Fontmerle : saison du caneton

Je rattrape mon retard avec des photos prises début Avril à l’étang de Fontmerle. Début du printemps, saison des naissances.

J’en ai profité pour partir à la chasse au caneton et cela m’a plutôt réussi puisque je suis tombé sur plusieurs spécimens couvés par leur mère. J’ai donc pu en tirer quelques clichés qui valent un coup d’oeil.

On commence par le père, papa col vert, qui gambade dans l’herbe tout aussi verte. Un port de tête bien haut rempli de fierté grâce à cette paternité. Un peu dommage que l’œil ne contraste pas plus avec la tête.

Le canard d’Artaban

On continue avec sa descendance, un quatuor à plumes éclairé par le soleil levant. Cela donne lieu à de jolies couleurs chaudes mettant en valeur le plumage soyeux de ces canetons. Vous noterez le tête à tête fraternel entre les 2 nouveaux-nés.

Tête à tête familial

On termine par un portrait plus serré d’un caneton, le plumage humidifié par la rosée du matin. Regard fuyant, le soleil dans les yeux : le réveil est difficile. Toujours ces couleurs chaudes caractéristiques de la lumière de l’aurore et du lever du soleil. La verdure en arrière-plan permet de détacher le caneton et d’améliorer le contraste de la photo.

Le gentil petit canard

J’arrive au fond de mes tiroirs de photos et il va falloir que je reparte en chasse. Ça ne pourra qu’améliorer mon bronzage et éviter les confusions avec les touristes allemands cet été.

Jérémie.

Categories: Faune, Sorties Tags:

Laurent Baheux : Terre des lions

Aujourd’hui est un jour important pour ce blog puisque c’est un nouveau type d’article qui arrive : la présentation d’un photographe connu ou moins connu dont j’apprécie le travail. N’hésitez pas à commenter cet article avec tout ce que vous souhaitez voir améliorer.

Pour débuter la série, un photographe que j’ai découvert par Internet grâce à la promotion de son livre photo : Terre des lions. Ce livre illustre l’Afrique au travers de photos uniquement prises en noir et blanc, souvent à très fort contraste. Pour un continent haut en couleurs, le choix de s’en priver peut surprendre mais j’ai rapidement changer d’avis en voyant quelques clichés. Le noir et blanc permet de faire ressortir la force des animaux photographiés.

© Laurent Baheux

Convaincu par ce livre, je me suis décider à l’offrir à une amie adorant l’Afrique (elle viendra peut-être parler de ce livre dans les commentaires, qui sait ?).

Laurent Baheux est un passionné. De photographie, de nature, d’animaux. Ces 3 passions sont regroupées dans le livre « Terre des lions » et vous permettra de découvrir l’Afrique pour certains ou de la redécouvrir sous un angle nouveau pour d’autres.

© Laurent Baheux

Techniquement : c’est avec du matériel Nikon que ces photos ont été prises. Le principal objectif utilisé pour le reportage était le Nikon 600mm f/4 (disponible ici pour la modique somme de 8.790€). Ce téléobjectif (effet grossissant important) lui a permis de photographier la faune sans l’importuner outre mesure et sans prendre de risques inconsidérés. Comme vous allez le constater sur la photo ci-dessous, cet objectif est également pratique pour la musculation.

© Laurent Baheux

Au delà de ça, Laurent Baheux est photographe professionnel autodidacte et est amené à photographier d’autres sujets, parmi lesquels des évènements sportifs. Et non des moindre car figurent à son tableau de chasse : les Jeux Olympiques, la coupe du monde de football ou le tour de France. C’est d’ailleurs grâce aux reportages d’évènements sportifs qu’il a appris la photographie : sur le terrain donc.

Il possède maintenant sa propre agence de diffusion ce qui lui permet de vendre ses clichés directement ou aux autres agences sous forme de reportages.

Pour acheter « Terre des lions » :


Terre des lions de Laurent Baheux : http://www.amazon.fr/Terre-lions-Laurent-Baheux/dp/2952601135

Pour en savoir plus :

Interview de Laurent Baheux : http://www.virusphoto.com/141168-interview-laurent-baheux.html
Site officiel de Laurent Baheux : http://www.laurentbaheux.com/

L’étang de Fontmerle : Lotus sacré (Saison 2)

Lecteurs, lectrices, nous voila réunis pour communier autour de quelques photos de l’étang de Fontmerle.

En pleine saison du lotus, j’ai fêté le premier anniversaire de mon matériel photo autour de l’étang avec les canards, les poules d’eau et forcément les lotus sacrés. Pas de bougies à cette occasion, mais quelques photos que je suis venu partager.

Dur, dur d’avoir des photos originales mais j’ai fait de mon mieux pour vous offrir les photos suivantes…

On commence en douceur et en fraicheur avec ce canard, préférant l’eau boueuse d’une flaque égarée à l’eau vaseuse de l’étang.

Le canard s’hydrate

On reste dans la faune, avec cette libellule se dorant au soleil. J’aime l’ombre de la libellule et du roseau sur le lotus, les courbes qui se dessinent sur le fond vert, le rouge de cet odonatoptère (merci Wikipédia) qui contraste avec l’arrière-plan.

La libellule lézarde

Après la faune, la flore de l’étang de Fontmerle, avec les quasi légendaires Lotus sacré qui fleurissent et colorent l’étendue d’eau. Le lotus suivant est contraint à une croissance insolite pour trouver un peu de lumière. Le vilain petit lotus doit jouer des coudes avec des lotus plus imposants pour voir le soleil et ainsi croître.

Le lotus se met la tête à l’envers

On reste dans le lotus, mais on s’approche au plus près de son cœur… Un jaune magnifique, des pistils bien dessinés dans un écrin indigo (plutôt violet en fait, mais je reste dans la tonalité poético-romantique de cette description). Il reste quelques petites tâches à gommer sur les pétales mais un petit coup de Photoshop suffira.

Le cœur du lotus, le cœur de l’étang

Je termine avec un autre angle de vue, pour vous montrer un lotus dans son cadre de vie. Celui-ci à préférer s’isoler, fuyant la chaleur, à l’ombre des roseaux et des arbres mais toujours pieds dans l’eau. Peut-être un peu trop de verdure, mais le lotus sacré attire quand même l’œil (pas assez en comparaison au vert des feuilles en bas ?). J’attends vos commentaires sur cette photo, des critiques constructives également, car j’aime cette photo mais je n’en suis pas complètement satisfait… J’ai l’impression d’avoir loupé quelque chose… Alors aidez-moi 😉

Lotus à l’état sauvage

Et voila, un nouvel article se termine ici, j’espère que vous avez pris autant de plaisir à le lire (ou à regarder les images :-D) que j’en ai pris à prendre ces photos et je vous invite à continuer la visite avec la galerie des photos de l’étang de Fontmerle.

Et pour revoir les photos de l’étang déjà publiées sur le blog, ca se passe ci-dessous :

Etang de Fontmerle

Merci de votre visite.
Jérémie

Réveil paisible à l’étang de Fontmerle

RAPPEL : vous pouvez voter en haut à droite du menu pour le thème du prochain concours 😉 Merci à ceux qui l’ont déjà fait.

Bonjour tout le monde.

Nous nous retrouvons pour le sacro-saint article du vendredi avec pour sujet : ma dernière balade à l’étang de Fontmerle. Et oui c’est mon rendez-vous incontournable. Cette fois-ci le but principal était de photographier les petits canetons qui viennent de quitter leur coquille et surtout les jupes de maman  canne.

Réveil donc à 6h30, un samedi matin : je l’avoue, je suis fou. Mais je ne suis pas le seul fou puisque j’ai été suivi dans mon périple par une ravissante demoiselle. A noter par contre : aucun autre courageux. Nous n’étions, aux aurores, que deux à l’étang.

Se lever si tôt nous a permis de voir les canards gambader paisiblement au milieu de l’herbe, pour se dégourdir les pattes sur la terre ferme. Mais plus que les canards, ce sont les canetons qui ont attirés notre attention.

Bien entendu, les canards ne sont jamais loin de leur terrain de jeu préféré : la piste d’atterrissage de l’étang de Fontmerle. J’adore le reflet sur l’eau et la masse d’eau déplacée par ce canard.

Sortie matinale

Dans la catégorie des animaux farouches, je demande l’aigrette garzette qui s’envolait à chaque fois où l’on approchait à moins de 10 mètres. J’ai néanmoins pu capturer son passage entre les câbles électriques (simple illusion d’optique). Petite précision : aucun animal n’a été blessé pendant cette prise de vue.

Route aérienne

Peu à peu, les joggeurs, vététistes et promeneurs nous ont rejoint.  Amenant par la même occasion leurs chiens, petits ou grands. Cette mixité nous offrit donc des rencontres plutôt intéressantes.

David contre Goliath

Je vous encourage tous à mettre votre réveil ce week-end, à chausser vos bottes (et oui, il pleut dans le Sud) et à prendre la direction de l’étang de Fontmerle. D’après nos observations, inutile de vous lever aussi tôt pour voir les canetons, car ceux-ci sont retournés se coucher peu après ces photos. N’espérez pas les croiser avant 10h, la grasse mat’ c’est aussi pour les canetons.

Traditionnellement, je vous propose de voir les autres photos prises ce jour : ICI

RAPPEL : vous pouvez voter en haut à droite du menu pour le thème du prochain concours 😉 Merci à ceux qui l’ont déjà fait.

La Camargue, son sel, ses flamants

Bonjour à tous et joyeuse Pâques en retard à tous et toutes.

J’espère que vous avez pu profiter au maximum de ce weekend de 3 jours (remercions Jésus-Christ pour sa résurrection). De mon côté, j’ai profité de cette opportunité pour flâner dans le parc national de Camargue… Parmi les distractions disponibles, les châteaux et villes fortifiées datant du Moyen-Age (Tarascon, Beaucaire, Abbaye de Montmajour, Aigues-Mortes), la Camargue, parsemée d’étangs, de salins, abritant une faune variée (chevaux, taureaux, flamants roses, etc…).

Attention à ne pas confondre « flamant rose » et « flamand rose » : le flamand rose est un belge ayant fait une réaction allergique à la bière

Bienvenue en Camargue

Tout ceci est évidemment propice aux photos… Résultat ? Une carte de 8Go remplie, soit l’équivalent de 600 photos. Il a donc fallu faire des choix pour vous écrire cet article. Celui ci sera plus particulièrement consacré aux Salins de Giraud et au parc ornithologique de Pont de Gau.

Je commence la série de photo avec ses 2 flamants s’évadant de leur tribu pour découvrir la terre ferme.

Retour sur terre

L’autre activité du flamant est le meeting aérien. Vous apercevrez sur la photo suivante un magnifique vol en tandem exécuté à merveille par ces flamants roses (rouges ?). Vous apprécierez le rouge éclatant des ailes contrastant avec le bleu rafraichissant du ciel (du bleu, du blanc, du rouge… aux armes, citoyens).

Toi + Moi

Maintenant épreuve plus délicate, le vol en V avec 6 flamants.

Patrouille de France

Dernière photo à l’intérieur du parc ornithologique : un photographe, camouflé dans les branchages prêt à shooter le premier flamant (ou aigrette, ou grue, ou cigogne) s’aventurant dans son champ de vision.

Chasseur d’images

Quittons le parc de pont de Gau, pour atterrir aux salins de Giraud… Il faut tout d’abord savoir que la Camargue est le terrain idéal pour la culture du sel : un terrain plat et humide. De nombreuses sociétés exploitent donc les zones humides pour extraire le sel. C’est en pénétrant (peut-être illégalement, mais aucun panneau ne nous l’a signalé) sur leurs terres que j’ai pu prendre les photos suivantes.

Les machines pour amener le sel jusqu’aux zones de traitement, le sel à perte de vue, le ciel bleu, la végétation luxuriante… une photo que j’apprécie. Une belle représentation des salins camarguais.

L’univers du sel en une seule photo

On rentre ensuite puis en profondeur dans l’exploitation, où l’on a pu gravir des montagnes de sel. Tout ceci était assez impressionnant, totalement dépaysant. Ces étendues de sel, jusqu’à l’horizon, donnaient l’impression de se retrouver au milieu d’un désert.

Chaussons les skis

C’en est fini de cet article, il est temps de quitter la Camargue pour rentrer à la maison… Heureusement il vous reste quelques clichés à visionner dans la galerie. Une galerie consacrée au parc ornithologique et aux salins. Je vous recommande chaudement de vous y rendre, afin de ne louper aucune photo (la maison les pieds dans l’eau, la voiture boueuse, les flamants à tête noire et pleins d’autres).

Concernant le blog en général, un article technique est dans les bacs… il ne me reste plus qu’à trouver des photos explicatives…

Jérémie.