Archive

Archives pour la catégorie ‘Flore’

Guadeloupe (2/3) : végétation luxuriante

Bonjour à tous,

comme promis voici un second article qui vous permettra de patienter avant les articles sur le Pérou. Cette fois ci il sera consacré à la flore rencontrée en Guadeloupe. Les différentes randonnées, les visites du jardin botanique de Deshaies et du parc des mamelles nous ont apporté leur lot de belles plantes. Et qui dit belles plantes… dit jolies photos.

Mais la végétation que nous avons croisée ne peut se résumer à quelques photos. Des paysages dignes d’une jungle tropicale : arbres gigantesques, humidité maximale, lianes solidement accrochées, fleurs multicolores

Pour commencer, une petite balade au jardin botanique s’impose. Parfait pour débuter le voyage et découvrir les espèces qui ont choisi la Guadeloupe comme terre d’accueil. Des couleurs chatoyantes pour les plantes, des odeurs enivrantes pour les fruits (bananes, ananas, mangues, maracujas, etc.). Lire la suite…

Categories: Flore, Voyage Tags: , ,

Retour aux sources : la beauté des plantes

Bonjour tout le monde.

Comme promis, après 4 articles consécutifs dans le béton, la grisaille et les musées, je vous souhaite un bon retour vers des choses plus simples mais contradictoirement belles et sophistiquées : les plantes.

Fidèle à mes habitudes, je remercie la pépinière Coulon-Dimev qui m’a ouvert ses portes et m’a permis de prendre de si jolies fleurs en photo.

Maintenant, place au spectacle. On commence par cette photo d’un parterre de fleurs jaunes (dont j’ai eu l’ultime délicatesse d’oublier le nom pour vous offrir la possibilité de m’éclairer) sur un fond bleu / violet / indigo du plus bel effet. Des petits soleils dans un ciel tourmenté ? Je vous laisse seuls juges de cette métaphore. En tout cas j’aime les couleurs, les formes ce cette photo et je suis presque fier de vous la présenter.

Étoiles des champs

On continue avec de la vraie verdure cette fois. A l’image des bouquets de fibres de verre que vous avez surement déjà croisés, cette jardinière pourra colorer votre terrasse en apportant une touche d’originalité. J’aime le côté anarchique de la pousse, un vert absolu et une finesse incroyable. Vous me pardonnerez le jeu de mot de la légende 😉

Fibre de vert

Retour aux fleurs avec ce duo de marguerites (ou des cousines de Marguerite). Vous noterez les couleurs qui composent cette photo. Bleu-blanc-rose. Très proche du drapeau français mais un drapeau où le rose symbole de douceur et de romantisme (c’est Wikipédia qui le dit !) aura remplacé le rouge du sang, du Diable (toujours Wikipédia qui exagère).

Au cœur des fleurs

On termine avec la reine des fleurs, l’orchidée :-) Une orchidée d’une couleur plutôt inhabituelle mais qui sied magnifiquement à ce fond vert. Une photo qui me plaît énormément pour ce mélange de couleurs et la douceur qu’elle dégage.

La Nature se suffit à elle même pour créer

C’est déjà terminé mais j’espère vous avoir satisfait avec cet article 😉 N’hésitez pas à utiliser les boutons Facebook un peu partout pour partager cet article.

Je vous embrasse.
Jérémie.

Categories: Flore Tags: , ,

Etang de Fontmerle – l’automne

Bonjour,

si vous êtes un fidèle lecteur vous avez certainement déjà aperçu des photos de l’étang de Fontmerle, cet étang proche de Mougins. Mais je ne vous ai jamais fait parvenir de photos prises à l’automne : et pour cause j’avais bouder cette saison la croyant morne, triste et donc peu photogénique.

Mal m’en avait pris puisque j’y ai découvert des couleurs uniques, un camaïeu orangé de plus belle facture. C’était totalement pittoresque (ce mot n’a rien à faire ici, mais j’aime bien réutiliser les mots d’Élo :-)).

Commençons par un portrait d’arbre, de tête en pied, de racine en cime qui nous permet d’apprécier le dégradé de couleur : symbole de l’automne. Le ciel uniformément bleu ajoute du contraste et joue sur les tons chauds et froids. Je pourrai partir dans une prose longue et ennuyante, vous expliquant que les tons chauds symbolisent l’été, les tons froids l’hiver et que l’automne se trouve donc coincé entre ces 2 belles saisons. Se faisant, l’automne doit exprimer tout ses charmes pour continuer d’exister. Bien sûr, je veux vous garder sur cet article consacré à l’étang de Fontmerle et je me refuse à cette prose. Bref, après le poids des mots place au choc des photos (©Paris Match).

Je me dégrade

On continue dans les photos symboles : 3 arbres, 3 couleurs, 3 saisons. De gauche à droite : l’automne rouge, l’hiver nu, l’été vert (un vert laid, mais vert quand même !). C’est totalement tiré par les cheveux, je vous l’accorde mais je brode (deuxième dédicace pour Élo) pour donner un peu de lecture :-).

Semblables mais si différents

On termine avec une photo en sous-bois, un plan plus rapproché, au cœur même de l’automne. Encore une fois, l’élément important de la photo est : la couleur. Des feuilles variant du jaune au rouge en passant évidemment à l’orange (le passage à l’orange est sanctionné d’une amende de 35€). Le contre-jour sur le tronc et les branches de l’arbre renforce le côté sombre de l’image et nous plonge dans l’ambiance.

Rouge devant, orange derrière

J’espère que cette série vous a plu et tenez vous prêts, faites chauffer les appareils photos, un concours approche à grand pas 😉

L’étang de Fontmerle : Lotus sacré (Saison 2)

Lecteurs, lectrices, nous voila réunis pour communier autour de quelques photos de l’étang de Fontmerle.

En pleine saison du lotus, j’ai fêté le premier anniversaire de mon matériel photo autour de l’étang avec les canards, les poules d’eau et forcément les lotus sacrés. Pas de bougies à cette occasion, mais quelques photos que je suis venu partager.

Dur, dur d’avoir des photos originales mais j’ai fait de mon mieux pour vous offrir les photos suivantes…

On commence en douceur et en fraicheur avec ce canard, préférant l’eau boueuse d’une flaque égarée à l’eau vaseuse de l’étang.

Le canard s’hydrate

On reste dans la faune, avec cette libellule se dorant au soleil. J’aime l’ombre de la libellule et du roseau sur le lotus, les courbes qui se dessinent sur le fond vert, le rouge de cet odonatoptère (merci Wikipédia) qui contraste avec l’arrière-plan.

La libellule lézarde

Après la faune, la flore de l’étang de Fontmerle, avec les quasi légendaires Lotus sacré qui fleurissent et colorent l’étendue d’eau. Le lotus suivant est contraint à une croissance insolite pour trouver un peu de lumière. Le vilain petit lotus doit jouer des coudes avec des lotus plus imposants pour voir le soleil et ainsi croître.

Le lotus se met la tête à l’envers

On reste dans le lotus, mais on s’approche au plus près de son cœur… Un jaune magnifique, des pistils bien dessinés dans un écrin indigo (plutôt violet en fait, mais je reste dans la tonalité poético-romantique de cette description). Il reste quelques petites tâches à gommer sur les pétales mais un petit coup de Photoshop suffira.

Le cœur du lotus, le cœur de l’étang

Je termine avec un autre angle de vue, pour vous montrer un lotus dans son cadre de vie. Celui-ci à préférer s’isoler, fuyant la chaleur, à l’ombre des roseaux et des arbres mais toujours pieds dans l’eau. Peut-être un peu trop de verdure, mais le lotus sacré attire quand même l’œil (pas assez en comparaison au vert des feuilles en bas ?). J’attends vos commentaires sur cette photo, des critiques constructives également, car j’aime cette photo mais je n’en suis pas complètement satisfait… J’ai l’impression d’avoir loupé quelque chose… Alors aidez-moi 😉

Lotus à l’état sauvage

Et voila, un nouvel article se termine ici, j’espère que vous avez pris autant de plaisir à le lire (ou à regarder les images :-D) que j’en ai pris à prendre ces photos et je vous invite à continuer la visite avec la galerie des photos de l’étang de Fontmerle.

Et pour revoir les photos de l’étang déjà publiées sur le blog, ca se passe ci-dessous :

Etang de Fontmerle

Merci de votre visite.
Jérémie

Préparez vos yeux pour le printemps

Bonjour tout le monde ! Bienvenue sur ce nouvel article qui sera aujourd’hui consacré aux fleurs.

Je sais que le printemps n’est pas encore arrivé et que par conséquent la flore n’exprime pas encore tout son potentiel. C’est vrai… Vous vous demandez donc par quel miracle j’ai pu photographier des fleurs colorées, égayant ce morne hiver (alternance de pluie, de nuages gris non métallisé, de nuages blancs, mais point de soleil).

Pour cela, c’est simple : visitez une pépinière… Par exemple la pépinière Coulon-Dimev près de Toulon. Bon en réalité, il faut des autorisations très difficiles à obtenir que seule la haute sphère des dirigeants est habilitée à distribuer. Donc rabattez-vous sur d’autres pépinières ou attendez le printemps et préparez vous à gambader dans les champs.

Avant de vous agresser avec les photos, je tiens à préciser :

  • toutes les photos ont été prises avec mon nouvel objectif, décrit dans l’article précédent
  • ses photos sont malheureusement imparfaites, je vais donc essayer d’expliquer ce qui me gêne pour chacune d’entre elles
  • vous ne trouverez aucun nom de fleurs, ni leur nom commun, et encore moins leur nom latin (si vous reconnaissez une fleur, un commentaire et je mettrai à jour cet article)

On commence avec un gros plan sur le cœur d’une fleur (du coup je vais devoir écrire « fleur » ou « fleurs » de nombreuses fois, ça va être redondant, je m’en excuse). Ce n’est pas très net pour plusieurs raisons : ceci n’est pas la photo originale, c’est un « zoom » (numérique donc) sur le cœur. On perd donc en qualité. De plus, la capacité de l’objectif à flouter l’arrière-plan est très pratique à distance normale (plusieurs mètres) mais devient difficilement gérable lorsque l’on se rapproche d’un objet (ici environ 30cm de la fleur). Cela demande donc un peu plus d’expérience que je n’en ai pour le moment 😉 Mis à part ces soucis, les couleurs claquent sur la rétine (ou tout du moins ma rétine). (Grâce à ma marraine, nous savons maintenant que cette fleur est un Hibiscus)

Au cœur, haut en couleurs

Suite de la visite florale, avec ces marguerites (j’ai osé un nom, corrigez-moi si besoin). On détache deux spécimens orangés au premier-plan, on devine au second plan leurs congénères rouges. On imagine leurs acolytes multicolores en arrière-plan. Mes regrets ? la mauvaise gestion de la profondeur de champ au premier-plan avec quelques pétales floutés qui n’auraient pas dû l’être (tout ceci par mon entière faute, je ne me flagelle pas encore mais l’erreur ne sera plus tolérée). (Petite correction : ces marguerites sont en réalité des Gerberas)

Marguerite : des tâches de couleurs, pas de prisonniers

Petite pause entre les fleurs, allongé dans l’herbe ? Ce n’est pas de l’herbe, mais on s’y croirait. Aucune trace de lion, ni de Mickaël Vendetta : nous ne sommes pas en Afrique. Je suis plutôt satisfait de cette photo (moins de la référence à La Ferme Célébrités de TF1) mais après les goûts et les couleurs se discutent, je vous autorise (grand seigneur que je suis :D) à penser autrement.

Chasseur d’images

4e photo, 3 fleurs, 1 diagonale. Encore une fois, la netteté n’est pas au rendez-vous. La fleur centrale, comme tout sujet principal d’une photo, ( NDMM : c’est la règle, il y a des exceptions à toutes règles, si vous avez un exemple de photo ou le sujet principale est flou, je suis attentif, afin d’éclairer mes propos), aurait dû être nette. La prise de vue aurait également pu être plus éloignée pour ne pas découper sauvagement les 2 fleurs dans les angles. (Une nouvelle fois grâce à ma marraine, nous apprenons que ces fleurs sont des tulipes :D)

Soleil doré, étoile saignée

Je termine cette série avec ce lot de fleurs prêtes à l’expédition. Je reproche une nouvelle fois le manque de netteté sur le rouge et le jaune. Je regrette un peu le cadrage : du vide dans le coin inférieur gauche et la fleur coupée à droite.

Explosion de couleurs

C’est la fin de cet article, encore une nouvelle fois merci à vous, visiteurs, commentateurs, famille, amis, parfaits inconnus. Comme toujours, vous pouvez trouver d’autres photos sur ma galerie photo : galerie des pépinières Coulon-Dimev. N’hésitez pas à noter vos photos préférées, j’ai comme idée d’article un petit classement de VOS photos préférées.

Au passage, petite dédicace à Pierre alias Boroboro et à sa galerie de photos, puisqu’il m’avait parlé des difficultés relatives à cet objectif et à sa profondeur de champ réduite à grande ouverture.

PS : Après visionnage, ce que je reproche à beaucoup des photos postées ici n’est pas vraiment visible à première vue. N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les voir en plus grand.

PS2 : Merci à ma marraine pour les précisions apportées sur le nom des fleurs présentées. Vous pouvez trouver ses photos (nottament de croisières) sur sa galerie de photos Picasa.

Etang de Fontmerle : du lotus et du canard

Bonsoir chers visiteurs !

Je me suis rendu compte lors du dernier article que je n’avais que trop rarement poster des photos de l’étang de Fontmerle.

Cet étang est un merveilleux lieu qui regroupent différentes espèces animales et florales (ce mot me choque, si vous avez mieux, je vous écoute :)). Il est donc mon endroit préféré pour des sorties photos rapides, tôt le matin les week-end, ou en début de soirée, en rentrant du boulot. Il est également un très agréable lieu pour se promener, main dans la main, avec la personne de votre choix en attendant le coucher de soleil (c’eeeeeestttttt miiiiiignoooooooooon).

Trêve de sentimentalisme, je corrige cette erreur et nous passons aux photos !

Je commence avec une ancienne photo, prise au printemps lors de la période de naissance chez les canards. Vous pouvez donc voir 4 canetons découvrant le sol caillouteux jouxtant l’étang. Ce que j’adore sur cette photo : l’alignement et la position semblable de 3 des 4 canards et la différence de netteté sur les 3 plans de la photo. Elle manque de couleur, peut-être qu’un noir et blanc devrait être utilisé.

Lire la suite…