Accueil > Voyage > Pérou – les mystères incas

Pérou – les mystères incas

Bonjour à tous les visiteurs qui se pressent ici à chaque nouvel article pour regarder mes photos, lire mes récits (et péripéties) homériques ou tenter d’obtenir des liens vers votre site pour améliorer votre référencement (dans ce cas là, vous vous trompez de méthode).

Je commence une nouvelle série de billets où tous seront consacrés à mon voyage tant attendu : le Pérou (et la Bolivie puisqu’on est dans le coin).

Quoi de plus emblématique que les vestiges incas et pré-incas pour débuter cette nouvelle aventure blogistique ? Admirons et félicitons la précision de la taille des pierres. Chaque bloc est idéalement façonné afin de compléter son voisin caillou. Oubliez ciment, joint et autres ingrédients de construction modernes, cette construction résiste aux plus gros séismes depuis plusieurs siècles… Pour la petite histoire (et le plaisir de faire un copier-coller du nom), la photo a été prise à Sacsayhuamán, un des 4 sites incas à proximité immédiate de Cuzco (capitale des incas).

Les incas seraient-ils les premiers fan de Tétris ?

Restons sur l’assemblage de cailloux, de véritables bijoux.
Impossible à abattre sans se prendre le chou, même à coups de genoux.
Laissons les hiboux faire de ce mur leur joujou.

Après l’envolée lyrique qui ne m’aura pas permis d’y refourguer mes poux, je vous présente une photo prise à Pisac, un des plus important site de la vallée des Incas. Nous avons eu la chance d’y accéder des l’aube. Ce fut très appréciable puisque nous étions seuls sur le site : l’un des plus beau moments du séjour assurément (séjour qui a compté d’innombrables bons moments).

Oooooh… oh oh ohoh. Esteban, Zia, Tao, les cités d’or

Ce qui peut ressembler ci-dessous à une piste de karting sur herbe ou le premier terrain de tennis copié par Wimbledon est en fait l’ancêtre de l’INRA : un institut de recherche agricole. Les différents cercles, disposés à des hauteurs différentes, permettaient de tester les cultures à des températures différentes. Pour vous faire une idée de l’immensité de ce site archéologique (situé à Moray), cherchez sur la photo un point rouge : il s’agit d’un péruvien qui travaillait sur le site.

Non, E.T. ne s’est posé ici et il ne téléphonera pas à sa maison, même en volant sur une bicylette

Pour terminer cet article, découvrez les salines de Maras. La civilisation pré-incas présente sur le site a détourné une source d’eau afin d’alimenter les différents bassins creusés dans la montagne. Une fois l’eau évaporée, il ne reste plus qu’à récupérer le sel qui était contenu dans l’eau.

Pour récolter le sel, prévoyez un couvre-chef et des lunettes de soleil. La réverbération vous aveuglera.

Pour finir cet article, je souhaite éclaircir un point important pour ceux qui demanderaient. Les civilisations pré-incas sont plusieurs civilisations qui étaient là :

  • avant les incas
  • après les dinosaures
  • avant Tintin et les 7 boules de cristal
  • avant Tintin et le temple du soleil

A très vite pour de nouvelles aventures.

Categories: Voyage Tags: , ,
  1. sam
    19/09/2014 à 18:28 | #1

    youpi youpi youpi, et tout ca si bien raconté, c’est incroyable tu as sélectionné seulement 4 photos et c’est quasiment mes lieu préférés du début du séjour… ce qui est incroyable c’est le parcours que l’on a fait ces 4 premiers jours…. oui oui ça ne faisait que 4 jours à la fin de morais et le rio de maras… je crois je vais essayer de tracer le parcours sur une carte histoire de ne pas trop oublier….

  2. maman
    22/09/2014 à 13:07 | #2

    et oui.les photos sont fantastiques et les lieux magiques mais c’est surtout bien raconté.J’attends le prochain article avec impatience avec des photos bien sûr.Merci pour ce partage des bons moments.