Archive

Articles taggués ‘etang de fontmerle’

Etang de Fontmerle – les lotus sont de la partie

Bonjour tout le monde !

L’été est de retour et comme tous les étés, je me rends à l’étang de Fontmerle pour y photographier les lotus. Il est actuellement moins fourni que les autres années mais cela reste très agréable à voir.

Vous trouverez dans cet article 4 photos que j’ai sélectionné pour vous et pour conclure un lien vers l’album « Etang de Fontmerle » où toutes mes photos prises à l’étang sont regroupées.

Débutons par ce gros plan sur le cœur d’un lotus fleuri entouré d’un écrin de verdure.

Découvrez la douceur du Lotus

Pour la seconde photo, éloignons nous de quelques centimètres pour apprécier la naissance de ce lotus sacré. Le cœur délicatement doré, les pétales rosés reposent sur un arrière-plan d’une feuille en décomposition.

Délicate éclosion d’un lotus

Continuons la visite de l’étang avec cette vue « en pied » d’un lotus et en arrière-plan l’étang de Fontmerle. Vous le constaterez par vous même, beaucoup de verdures ce qui augure de nombreux lotus pour les jours à venir.

Lotus au cœur de son étang

Dernière photo, une photo un peu plus « macro » de la rosée du matin posée sur les feuilles du lotus. Très belles couleurs sur les gouttelettes grâce à la diffraction de la lumière rasante du soleil naissant.

Rosée matinale

L’article est terminé mais je vous invite à découvrir mes autres photos prises à l’étang de Fontmerle. Au programme : des canetons, des lotus, de la neige… A très bientôt pour un nouvel article sur Paris.

Etang de Fontmerle

Categories: Sorties Tags: , ,

Etang de Fontmerle – l’automne

Bonjour,

si vous êtes un fidèle lecteur vous avez certainement déjà aperçu des photos de l’étang de Fontmerle, cet étang proche de Mougins. Mais je ne vous ai jamais fait parvenir de photos prises à l’automne : et pour cause j’avais bouder cette saison la croyant morne, triste et donc peu photogénique.

Mal m’en avait pris puisque j’y ai découvert des couleurs uniques, un camaïeu orangé de plus belle facture. C’était totalement pittoresque (ce mot n’a rien à faire ici, mais j’aime bien réutiliser les mots d’Élo :-)).

Commençons par un portrait d’arbre, de tête en pied, de racine en cime qui nous permet d’apprécier le dégradé de couleur : symbole de l’automne. Le ciel uniformément bleu ajoute du contraste et joue sur les tons chauds et froids. Je pourrai partir dans une prose longue et ennuyante, vous expliquant que les tons chauds symbolisent l’été, les tons froids l’hiver et que l’automne se trouve donc coincé entre ces 2 belles saisons. Se faisant, l’automne doit exprimer tout ses charmes pour continuer d’exister. Bien sûr, je veux vous garder sur cet article consacré à l’étang de Fontmerle et je me refuse à cette prose. Bref, après le poids des mots place au choc des photos (©Paris Match).

Je me dégrade

On continue dans les photos symboles : 3 arbres, 3 couleurs, 3 saisons. De gauche à droite : l’automne rouge, l’hiver nu, l’été vert (un vert laid, mais vert quand même !). C’est totalement tiré par les cheveux, je vous l’accorde mais je brode (deuxième dédicace pour Élo) pour donner un peu de lecture :-).

Semblables mais si différents

On termine avec une photo en sous-bois, un plan plus rapproché, au cœur même de l’automne. Encore une fois, l’élément important de la photo est : la couleur. Des feuilles variant du jaune au rouge en passant évidemment à l’orange (le passage à l’orange est sanctionné d’une amende de 35€). Le contre-jour sur le tronc et les branches de l’arbre renforce le côté sombre de l’image et nous plonge dans l’ambiance.

Rouge devant, orange derrière

J’espère que cette série vous a plu et tenez vous prêts, faites chauffer les appareils photos, un concours approche à grand pas 😉

L’étang de Fontmerle : Lotus sacré (Saison 2)

Lecteurs, lectrices, nous voila réunis pour communier autour de quelques photos de l’étang de Fontmerle.

En pleine saison du lotus, j’ai fêté le premier anniversaire de mon matériel photo autour de l’étang avec les canards, les poules d’eau et forcément les lotus sacrés. Pas de bougies à cette occasion, mais quelques photos que je suis venu partager.

Dur, dur d’avoir des photos originales mais j’ai fait de mon mieux pour vous offrir les photos suivantes…

On commence en douceur et en fraicheur avec ce canard, préférant l’eau boueuse d’une flaque égarée à l’eau vaseuse de l’étang.

Le canard s’hydrate

On reste dans la faune, avec cette libellule se dorant au soleil. J’aime l’ombre de la libellule et du roseau sur le lotus, les courbes qui se dessinent sur le fond vert, le rouge de cet odonatoptère (merci Wikipédia) qui contraste avec l’arrière-plan.

La libellule lézarde

Après la faune, la flore de l’étang de Fontmerle, avec les quasi légendaires Lotus sacré qui fleurissent et colorent l’étendue d’eau. Le lotus suivant est contraint à une croissance insolite pour trouver un peu de lumière. Le vilain petit lotus doit jouer des coudes avec des lotus plus imposants pour voir le soleil et ainsi croître.

Le lotus se met la tête à l’envers

On reste dans le lotus, mais on s’approche au plus près de son cœur… Un jaune magnifique, des pistils bien dessinés dans un écrin indigo (plutôt violet en fait, mais je reste dans la tonalité poético-romantique de cette description). Il reste quelques petites tâches à gommer sur les pétales mais un petit coup de Photoshop suffira.

Le cœur du lotus, le cœur de l’étang

Je termine avec un autre angle de vue, pour vous montrer un lotus dans son cadre de vie. Celui-ci à préférer s’isoler, fuyant la chaleur, à l’ombre des roseaux et des arbres mais toujours pieds dans l’eau. Peut-être un peu trop de verdure, mais le lotus sacré attire quand même l’œil (pas assez en comparaison au vert des feuilles en bas ?). J’attends vos commentaires sur cette photo, des critiques constructives également, car j’aime cette photo mais je n’en suis pas complètement satisfait… J’ai l’impression d’avoir loupé quelque chose… Alors aidez-moi 😉

Lotus à l’état sauvage

Et voila, un nouvel article se termine ici, j’espère que vous avez pris autant de plaisir à le lire (ou à regarder les images :-D) que j’en ai pris à prendre ces photos et je vous invite à continuer la visite avec la galerie des photos de l’étang de Fontmerle.

Et pour revoir les photos de l’étang déjà publiées sur le blog, ca se passe ci-dessous :

Etang de Fontmerle

Merci de votre visite.
Jérémie

Réveil paisible à l’étang de Fontmerle

RAPPEL : vous pouvez voter en haut à droite du menu pour le thème du prochain concours 😉 Merci à ceux qui l’ont déjà fait.

Bonjour tout le monde.

Nous nous retrouvons pour le sacro-saint article du vendredi avec pour sujet : ma dernière balade à l’étang de Fontmerle. Et oui c’est mon rendez-vous incontournable. Cette fois-ci le but principal était de photographier les petits canetons qui viennent de quitter leur coquille et surtout les jupes de maman  canne.

Réveil donc à 6h30, un samedi matin : je l’avoue, je suis fou. Mais je ne suis pas le seul fou puisque j’ai été suivi dans mon périple par une ravissante demoiselle. A noter par contre : aucun autre courageux. Nous n’étions, aux aurores, que deux à l’étang.

Se lever si tôt nous a permis de voir les canards gambader paisiblement au milieu de l’herbe, pour se dégourdir les pattes sur la terre ferme. Mais plus que les canards, ce sont les canetons qui ont attirés notre attention.

Bien entendu, les canards ne sont jamais loin de leur terrain de jeu préféré : la piste d’atterrissage de l’étang de Fontmerle. J’adore le reflet sur l’eau et la masse d’eau déplacée par ce canard.

Sortie matinale

Dans la catégorie des animaux farouches, je demande l’aigrette garzette qui s’envolait à chaque fois où l’on approchait à moins de 10 mètres. J’ai néanmoins pu capturer son passage entre les câbles électriques (simple illusion d’optique). Petite précision : aucun animal n’a été blessé pendant cette prise de vue.

Route aérienne

Peu à peu, les joggeurs, vététistes et promeneurs nous ont rejoint.  Amenant par la même occasion leurs chiens, petits ou grands. Cette mixité nous offrit donc des rencontres plutôt intéressantes.

David contre Goliath

Je vous encourage tous à mettre votre réveil ce week-end, à chausser vos bottes (et oui, il pleut dans le Sud) et à prendre la direction de l’étang de Fontmerle. D’après nos observations, inutile de vous lever aussi tôt pour voir les canetons, car ceux-ci sont retournés se coucher peu après ces photos. N’espérez pas les croiser avant 10h, la grasse mat’ c’est aussi pour les canetons.

Traditionnellement, je vous propose de voir les autres photos prises ce jour : ICI

RAPPEL : vous pouvez voter en haut à droite du menu pour le thème du prochain concours 😉 Merci à ceux qui l’ont déjà fait.

L’étang de Fontmerle sous la neige

Bonjour tout le monde !

Me revoilà, plus rapidement que prévu, pour un nouvel article. Tout cela est dû, en grande partie, aux intempéries neigeuses qui se sont abattues inopinément sur la Côte d’Azur et qui m’ont forcé à prendre des photos au lieu de perdre mon temps dans les bouchons….

Grâce au seigneur ou je ne sais quelle force mystérieuse qui nous contrôle, l’ultime ralentissement, qui remplit mon esprit d’une haine irrépressible envers les pauvres agents d’entretien des routes (toutes mes excuses), eu lieu à quelques dizaines de mètres du fameux mais néanmoins agréable « Etang de Fontmerle ».

Un demi-tour plus tard et me voila arrivé à l’étang, tout de barbe vêtu, moon-boots aux pieds et veste légère par -3°C (oui, même pour un sudiste c’est glacial).

Tenue adéquate pour prendre l’air à la montagne

Malheureusement, je n’avais pas l’appareil qui va bien et qui fait des jolies photos tout seul. Je me suis donc contenter de mon appareil photo compact, le Panasonic Lumix ZX1.

J’ai eu quelques appréhensions avant le déballage des photos. La peur de ne pas retrouver l’ambiance particulière qui régnait sur place. Un calme que je n’avais jamais eu la chance de connaître durant mes nombreuses balades à l’étang de Fontmerle. Seules quelques poules d’eau brisaient le silence (et quelques hélicoptères de la sécurité civile, mais pour continuer la poésie, ce n’est pas top).

Les pieds dans l’eau, la tête dans les nuages

Les gens bloqués dans les embouteillages, par leurs craintes (neige, froid, verglas, bouchons) ou malheureusement et simplement non libérés par leurs employeurs m’ont permis de communier (oui j’ose) l’espace de quelques clichés avec la nature. Et à ceux qui trouveraient que j’exagère, qui n’a jamais aimé rester silencieux, au sommet d’une montagne (ou tout autre endroit calme) à écouter le silence (Peut-on écouter le silence ? Vous avez deux heures pour rendre vos copies) ?

L’eau dans (presque) tous ces états

Tout ça pour dire que je ne regrette absolument pas cet arrêt (et pas seulement car il fût aussi l’occasion de soulager ma vessie après les 2h30 de routes pour faire Cagnes-sur-mer / Mougins) et qu’aux prochains gros flocons sur Grasse, venez m’y retrouver (à l’étang de Fontmerle, je me répète, mais c’est pour Google :D).

Bref, trêves de blablateries indigestes voici les photos.

Le blanc et les couleurs sont éclatantes (aucune référence à une pub)

Glace et neige mêlées

Nature et isolement

Vous trouverez bien entendu toutes les photos de ma promenade sur la galerie de l’étang de Fontmerle. Et si vous vouez une admiration particulière à cet étang, devenez fan grâce à Facebook 😉

J’espère que vous avez apprécié cet article. Pour ma part, j’ai aimé vos commentaires sur le dernier article et je vous en remercie. Je suis également à l’écoute de toutes critiques négatives mais constructives. J’écouterai aussi les positives, rarement constructives mais flatteuses, alors déchainez-vous 😉

Gros bisous,
Jérémie.

Etang de Fontmerle : du lotus et du canard

Bonsoir chers visiteurs !

Je me suis rendu compte lors du dernier article que je n’avais que trop rarement poster des photos de l’étang de Fontmerle.

Cet étang est un merveilleux lieu qui regroupent différentes espèces animales et florales (ce mot me choque, si vous avez mieux, je vous écoute :)). Il est donc mon endroit préféré pour des sorties photos rapides, tôt le matin les week-end, ou en début de soirée, en rentrant du boulot. Il est également un très agréable lieu pour se promener, main dans la main, avec la personne de votre choix en attendant le coucher de soleil (c’eeeeeestttttt miiiiiignoooooooooon).

Trêve de sentimentalisme, je corrige cette erreur et nous passons aux photos !

Je commence avec une ancienne photo, prise au printemps lors de la période de naissance chez les canards. Vous pouvez donc voir 4 canetons découvrant le sol caillouteux jouxtant l’étang. Ce que j’adore sur cette photo : l’alignement et la position semblable de 3 des 4 canards et la différence de netteté sur les 3 plans de la photo. Elle manque de couleur, peut-être qu’un noir et blanc devrait être utilisé.

Lire la suite…

La faune en folie

Bonjour ! Me revoilà avec un article tout frais avec des photos… moins fraîches :)

Mais ces photos sujet était prévu depuis longtemps, il ne manquait que le temps pour écrire cet article. Et personne n’avait trouvé quel allait être le sujet, j’ai donc préféré vous laisser du temps (ceci est une vieille excuse, ne tombez pas dans le piège, râlez dans les commentaires).

Vous l’aurez compris en lisant le titre, je vais vous parler (ou plutôt vous montrer, parce que je n’y connais rien) de la faune (les bestioles quoi).

Je commence avec cette libellule, prise à l’étang de Fontmerle pendant son sommeil sur une branche. J’aime l’arrière-plan bleu et vert ainsi que la coloration de la libellule.

Lire la suite…