Archive

Articles taggués ‘parc national’

La Camargue, son sel, ses flamants

Bonjour à tous et joyeuse Pâques en retard à tous et toutes.

J’espère que vous avez pu profiter au maximum de ce weekend de 3 jours (remercions Jésus-Christ pour sa résurrection). De mon côté, j’ai profité de cette opportunité pour flâner dans le parc national de Camargue… Parmi les distractions disponibles, les châteaux et villes fortifiées datant du Moyen-Age (Tarascon, Beaucaire, Abbaye de Montmajour, Aigues-Mortes), la Camargue, parsemée d’étangs, de salins, abritant une faune variée (chevaux, taureaux, flamants roses, etc…).

Attention à ne pas confondre « flamant rose » et « flamand rose » : le flamand rose est un belge ayant fait une réaction allergique à la bière

Bienvenue en Camargue

Tout ceci est évidemment propice aux photos… Résultat ? Une carte de 8Go remplie, soit l’équivalent de 600 photos. Il a donc fallu faire des choix pour vous écrire cet article. Celui ci sera plus particulièrement consacré aux Salins de Giraud et au parc ornithologique de Pont de Gau.

Je commence la série de photo avec ses 2 flamants s’évadant de leur tribu pour découvrir la terre ferme.

Retour sur terre

L’autre activité du flamant est le meeting aérien. Vous apercevrez sur la photo suivante un magnifique vol en tandem exécuté à merveille par ces flamants roses (rouges ?). Vous apprécierez le rouge éclatant des ailes contrastant avec le bleu rafraichissant du ciel (du bleu, du blanc, du rouge… aux armes, citoyens).

Toi + Moi

Maintenant épreuve plus délicate, le vol en V avec 6 flamants.

Patrouille de France

Dernière photo à l’intérieur du parc ornithologique : un photographe, camouflé dans les branchages prêt à shooter le premier flamant (ou aigrette, ou grue, ou cigogne) s’aventurant dans son champ de vision.

Chasseur d’images

Quittons le parc de pont de Gau, pour atterrir aux salins de Giraud… Il faut tout d’abord savoir que la Camargue est le terrain idéal pour la culture du sel : un terrain plat et humide. De nombreuses sociétés exploitent donc les zones humides pour extraire le sel. C’est en pénétrant (peut-être illégalement, mais aucun panneau ne nous l’a signalé) sur leurs terres que j’ai pu prendre les photos suivantes.

Les machines pour amener le sel jusqu’aux zones de traitement, le sel à perte de vue, le ciel bleu, la végétation luxuriante… une photo que j’apprécie. Une belle représentation des salins camarguais.

L’univers du sel en une seule photo

On rentre ensuite puis en profondeur dans l’exploitation, où l’on a pu gravir des montagnes de sel. Tout ceci était assez impressionnant, totalement dépaysant. Ces étendues de sel, jusqu’à l’horizon, donnaient l’impression de se retrouver au milieu d’un désert.

Chaussons les skis

C’en est fini de cet article, il est temps de quitter la Camargue pour rentrer à la maison… Heureusement il vous reste quelques clichés à visionner dans la galerie. Une galerie consacrée au parc ornithologique et aux salins. Je vous recommande chaudement de vous y rendre, afin de ne louper aucune photo (la maison les pieds dans l’eau, la voiture boueuse, les flamants à tête noire et pleins d’autres).

Concernant le blog en général, un article technique est dans les bacs… il ne me reste plus qu’à trouver des photos explicatives…

Jérémie.

Les Cinque Terre : Vernazza, village de pêcheur

Après quelques jours sans articles, je vous propose aujourd’hui un petit résumé de mes 2 jours passés dans les Cinque Terre en Italie (au sud de Gênes).

A savoir que Cinque Terre, se prononce à l’italienne : Tchin – Koué – Terré.

Pour vous situer un peu, le parc national des Cinque Terre est un parc national, en bordure de la mer Méditerranée, qui regroupe 5 villages qui ont su garder leur charme d’antan. Ces villages sont perchés à flan de falaises ou coincés dans de belles calanques. L’accès se fait en train (chaque village a sa propre gare) ou à pied par des chemins de randonnées escarpés.

Je vais vous présenter plus en détail le petit village de Vernazza. Ce village, situé au niveau de la mer, est accessible par bateau et dispose d’un petit port de pêcheurs.

Vernazza : petit village de pêcheurs

Lire la suite…