Archive

Articles taggués ‘randonnée’

Islande – Comment cuisiner pendant un trek – 1 photo, 1 histoire

Bonjour à tous et toutes. J’espère que vous n’êtes pas trop dépassé par le rythme inhabituel des articles :) Voici un petit récapitulatif des articles consacrés à l’Islande qui ont été publiés :

Oui c’est vrai que j’aime bien répéter le mot-clef « Islande » dans les titres, mais c’est parce que c’est important pour le référencement 😉 Bref, revenons à nos moutons : cet article reprend le concept « 1 photo, 1 histoire ». Il sera dédié à une de nos extraordinaires aventures vécue pendant le trek Laugavegur (mot-clé ;))

Cette fois je vous présente la photo en premier qui sera suivie par un petit quizz. Je terminerai par l’histoire :)

Ceci n’est pas une pub pour Décathlon et ses plats lyophilisés 😉

  • Quel est le contenu de la popote ?
    1. Des coquillettes au jambon
    2. Du risotto aux champignons
    3. Des gencives de porc
    4. Du ragoût de mouton
  • Qui va manger la soupe chinoise (tasse blanche) ?
    1. David
    2. Jérémie
    3. Mathieu
    4. Samuel
  • Combien coûte un réchaud à gaz au camping de Landmannalaugar ?
    1. 25€
    2. 50€
    3. 100€
    4. 150€

Vos réponses en commentaires, réponses la semaine prochaine 😉 Le grand gagnant connaîtra la date et le sujet du prochain concours photo en exclusivité.

Mais place à l’histoire. L’Histoire avec un grand H même :) Tout commence bien avant le début du voyage, pendant les meeting listant le nécessaire, l’indispensable. Sur cette liste nous placions en tête le réchaud à gaz : plutôt utile pour manger chaud. Malheureusement, nous devions passer les contrôles de sécurité de 2 avions, dont 1 à Londres en plein Jeux Olympiques. Oublions donc le gaz dans l’avion.

Un peu limite sur le poids des bagages ? Achetons directement le réchaud sur place ! Quelle brillante idée nous eûmes (du verbe « avoir », ni « humer », ni « humidifier »)…

Nous avons écumé les stations services de Reykjavik à la recherche d’un réchaud mais nous n’échouions que sur des bouteilles de gaz. Le départ vers le trek approchait et nous n’étions toujours pas équipé de l’indispensable réchaud. Nos espoirs reposaient beaucoup sur le supermarché au camping de Landmannalaugar et lorsque nous sommes monter dans le bus, nos sacs étaient remplis de nourriture lyophilisé mais dépourvus de réchaud.

Heureusement, sur le trajet, nous avons pu toucher le Graal. Dans une misérable et isolée petite station-service, le tant attendu réchaud à gaz nous tendait les bras. Une rapide conversion plus tard (couronnes islandaises ==> euros) et circonspects du tarif nous laissions l’objet de notre désir dans cette station. Nous trouverions certainement moins cher au supermarché du camping.

Quelques heures plus tard, nous sommes arrivés au camping de Landmannalaugar. Et nous avons déchanté à la vue du supermarché annoncé. Une vieille roulotte des années soixante. 2 étagères… et un réchaud à gaz ! Ressortons les calculatrices… Aie, ça pique. Nous avons donc renoncé à notre dernier espoir de manger chaud pendant le trek.

Marchons… Marchons… Marchons…

« Hey la fumée la bas… seraient-ce des fumerolles ? » Certainement.
« Et c’est chaud des fumerolles ? » Assurément.
« Alors allons manger ! »

Des paroles un peu folles. Y croyions-nous vraiment ? Toujours est-il qu’une fois sur place, la chaleur dégagée par ces petits trous dans le sol était impressionnante. Et largement suffisante pour faire bouillir de l’eau. Sortez vos assiettes et à table : on mange 😉

Un des grands souvenirs de ce trek et de ce voyage en Islande : le bonheur de notre premier repas, décuplé par cette méthode de cuisson inédite. Inoubliable !

Le reste du séjour fût moins exotique (location de réchaud, barbecue, ou cuisines des camping). Pour la légende, retenez que nous avons survécu grâce à la chaleur de la Terre.

C’est ainsi que cette merveilleuse histoire se termine, sans aucune référence au mariage d’une princesse et de son chevalier. N’est pas Walt Disney qui veut.

Jérémie.

PS : prochain article sur un lac froiiiiid, très froiiiiid. Avec glaçons 😉

PS2 : n’oubliez pas le quizz !

Categories: Voyage Tags: , ,

Islande – Trek Laugavegur (2/2)

Bonjour tout le monde. Je continue sur ce rythme effréné avec ce 3e article sur le voyage en Islande. Toujours consacré au trek Laugavegur, vous aurez l’occasion de voir de nouveaux paysages.

Pour commencer, je vous présente l’équipe avec laquelle je suis parti :

  • à gauche, en casaque blanche : David
  • en 3e position, casaque orange, casquette blanche : Samuel
  • à droite, casaque noire, cheveux au vent : Mathieu
  • en 2e position, bonnet péruvien fixé sur la tête : moi-même

L’arrière-plan est composé d’un camaïeu taupe, paysage désertique : symbole du passé tumultueux et du présent encore hostile.

L’équipe de choc

Après 66 km de marche, quel bonheur d’entrevoir la fin du parcours. Et la lecture des mots « Douche », « Bar », « Piscine » ne font qu’accentuer le bien-être ressenti. Vous apercevrez en arrière-plan le glacier Eyjafjallajökull, dont le nom vous évoque certainement quelques souvenirs : il est l’hôte du volcan Eyjafjöll, qui a paralysé le trafic aérien en 2010.

La fin est proche

Cette troisième photo n’a pas été prise pendant le trek mais quelques heures avant, dans le bus menant à Landmannalaugar. Nonobstant cet anachronisme, vous ne me blâmerez pas de vous présenter cette photo ici. Ce magnifique lac, perdu entre les montagnes, d’un calme olympien, apaisera votre âme.

Une envie de baignade vous prend ?

J’aime beaucoup cette dernière photo. Non pas pour son esthétisme mais par le sens que je veux lui donner. Et si Mathieu s’affolait devant le trajet à parcourir ? La réalité est toute autre puisqu’il ne faisait que se recoiffer de bon matin 😀

Oh my god ! Tout ça ?!?

Et voila le trek Laugavegur se termine ainsi. Toutes les photos prises pendant le trek sont disponible sur le site Photos.mangi.fr. Le prochain article sera dédié aux nombreuses cascades croisées en Islande. La cascade la plus puissante d’Europe, une cascade de 198m, plusieurs de + de 100 mètres. Le pays de la cascade 😉

Categories: Voyage Tags: , , ,

Islande – 2 lions dans le désert – 1 photo, 1 histoire

Comme prévu voici le deuxième article sur le trek Laugavegur. Un article d’un genre un peu particulier, qu’avait inauguré mon ami Pierre. Je vais vous raconter une histoire à partir d’une photo.

Lors de notre passage dans le désert, nous marchions tête basse, tentant de terminer tant bien que mal cette journée de marche. La rigueur et la régularité de nos pas furent troublées par la présence, au beau milieu d’un chemin, de 2 lions sur un rocher. Lire la suite…

Categories: Voyage Tags: , ,

Islande – Trek Laugavegur (1/2)

Bonjour tout le monde !

Comme je vous l’avais annoncé, je reviens d’un merveilleux voyage en Islande. C’eut été l’occasion de dérider l’appareil photo qui s’ennuyait dans la monotonie du train-train quotidien. Avec plus de 1000 photos sur le séjour, j’ai opté pour une sélection de 93 photos. Des paysages à couper le souffle, des cascades, mais aussi des anecdotes : voici le programme des futurs articles. Rien de chronologique mais des articles par thèmes.

Pour commencer, accompagnez moi le long du trek le plus populaire d’Islande : le Laugavegur. Ce dernier s’étend du village / camping de Landmannalaugar jusqu’à la région de Thorsmork (66km). La première photo vous présente ce point de départ après quelques minutes d’ascension. Vous noterez le ciel bleu qui nous a accompagné pendant une bonne partie du séjour. Lire la suite…

Categories: Voyage Tags: , , , ,

Corse : le lac di Melo (vallée de la Restonica)

Bonjour tout le monde !

J’ajoute une nouvel article à la série corse avec un peu de retard sur les temps de passage que j’avais prévu. Mais l’essentiel est là : les photos d’une randonnée qui restera ancrée dans les mémoires :)

Au départ de Corte, nous avons emprunté la vallée de la Restonica et sa route étroite et sinueuse. Peu à peu, la neige faisait son apparition au bord de la route, puis par petites touches au milieu de la route. Heureusement, nous voila arrivés au parking annonçant le départ de la randonnée.

Après une préparation mentale et vestimentaire (gants, veste, chaussures de rando) nous prîmes la route vers les sommets et notre cible : le lac di Melo, un magnifique lac de montagne. Mais tout ne pouvait se passer comme prévu. La randonnée facile qui nous attendait se transforme, au gré des chemins, en balade à raquettes : sans raquettes. La neige, passionnée par ces paysages merveilleux, avait décidé de rester plus longtemps que prévu.

Quelques mètres plus haut (le lac se trouve à 1710m d’altitude), nous voila arrivé au lac di Melo : encore gelé.

Cette véritable escalade fût sportive mais sans danger. Les passages les plus pentus était accompagnés d’échelles (glacées). Nous avons également eu l’occasion de croiser : des skieurs. Chacun sa folie 😉 Heureusement le panorama en valait la chandelle.

Tel Jésus, marchez sur l’eau

Une fois notre souffle repris, allongés sur une pierre chauffée par le soleil, nous pûmes commencer à déjeuner. Un repas équilibré évidemment, à base de vin rosé, de pain de campagne et de rillettes. Ce repas fût l’occasion d’attirer les oiseaux nichant aux alentours. Des chocards à bec jaune, oiseaux peu farouches puisqu’ils venaient picorer à nos pieds. Le comportement idéal pour prendre quelques photos 😉

Serait-il en train de bailler ? Un pur produit corse 😉

Le chocard trône dans son milieu naturel

Pour la petite histoire, c’est en repartant de cette randonnée que nous avons croisé la vache mettant bas son veau. Il va s’en dire que cette journée dans la vallée de la Restonica restera un souvenir marquant.

J’espère que vous avez apprécié le récit et les photos et je vous souhaite une agréable journée. La série corse sera certainement une trilogie même s’il me reste beaucoup de photos à vous faire découvrir. Le prochain article sera peut-être plus orienté photos et anecdotes de voyages 😉

Jérémie.

Categories: Voyage Tags: , , , ,

Nouveau bébé : si jeune et déjà en randonnée

A tous mes lecteurs et lectrices fidèles, visiteurs d’un jour et même robots spammeurs : bienvenue.

Comme vous le savez peut-être, la famille s’est agrandie depuis peu. Il mesure environ 54mm et pèse 420g. Vous trouverez son visage ici : photos du nouvel arrivant.

Pour les non acharnés de photo : focale fixe donc pas de zoom. Le zoom se fait à la force des jambes :) Ouverture à 1.4, donc objectif très lumineux (pratique en intérieur) et permet des flous harmonieux (pour cacher un fond laid et détacher le sujet de l’arrière-plan). Il s’appelle « Nikkor 50mm AF-S f/1.4g« . C’est doux à entendre n’est-ce pas ?

Maintenant place à quelques photos de test :

3 verres en quinconce (du premier-plan net au fond flou, fond flou, fond flou)

Une guitare Takamine (un peu trop flouté)

Cédric (et un magnifique arrière-plan flou)

Un phare, la mer, la sérénité du SUD 😀

Pour vos prochaines visites, je vais enrichir votre lexique photographique : le fond flou est appelé le « bokeh« . A prononcer comme Bill Boquet.

Ensuite quelques photos de sa première randonnée, bien accroché à mon cou (le coquinou).

Au programme :

  • le col de Théoule
  • le col du Trayas
  • le col de la Cadière
  • le col des Grosses Grues
  • le col des Petites Grues
  • le col de Notre-Dame
  • retour par le col du Trayas et le col de Théoule

La photo d’arrivée au sommet des Grosses Grues.

Les 3 protagonistes sur une seule photo

Cette article correspond-il à vos envies ? Assez de photos pour abreuver votre soif de nouveautés ? D’assez bonne qualité ces photos ? Ou vous désirez uniquement la crème de la crème de mes clichés (forcément ca sera rare… mais je ferai de mon mieux) ?

Bisous à vous.

Vive les week-ends de 3 jours

Pour le deuxième week-end consécutif de 3 jours, je tiens tout particulièrement à remercier les américains de nous avoir libérer un 8 Mai, parce que sinon, on aurait pas eu de week-end de 3 jours.

Bon d’après Wikipédia, c’est le 7 Mai que les allemands ont capitulé. Le 8 Mai on ajoute l’URSS… Et le 2 Septembre, capitulation des Japonais. Je demande donc expressement la création de 2 nouveaux jours fériés !

Bon après ce petit passage historique, parlons un peu de ce week-end ! Quoi de spécial ? Un week-end dans la région Marseillaise avec randonnée dans les calanques de Cassis (on prononce Cassi ou Cassisseuh selon-vous ?), une soirée anniversaire, une journée plage et la visite du Zoo de la Barben (tout près de Salon de Provence, notre lieu de villégiature. Les personnes en présence : Laurie et Manu, deux sportives (et géniales, n’ayant pas peur des superlatifs) avignonnaises (le correcteur orthographique me propose « mayonnaises » ou « grognonnais », je dois corriger ?) et encore et toujours Cédric, grand sportif également (à lire en toussant évidemment). Lire la suite…

Week-end sportif

Bonjour tout le monde !

Me revoici pour aborder un nouveau thème qui sera un petit récit de mes sorties, parfois sportives, avec je l’espère des photos qui pourront vous plaire.

Et pour commencer la partie récit : le week-end prolongée du 1er Mai qui fût constitué d’une randonnée dans l’Estérel, de la finale du championnat de France de volley-ball féminin (Cannes – Mulhouse) et 3 heures de tennis, en plein soleil bien sûr. Lire la suite…

Categories: Sorties Tags: , , ,