Archive

Articles taggués ‘Voyage’

Bolivie – Le salar d’Uyuni

Bonjour tout le monde !

Me revoilà après un petit détour de 15 jours à New-York dont j’ai ramené quelques photos à vous proposer… mais plus tard. Aujourd’hui je n’ai pas fini de vous conter notre voyage en terre péruvienne puis bolivienne. Place maintenant au clou du spectacle, le connu et reconnu salar d’Uyuni. Je ne veux pas vous assommer avec trop de chiffres mais en voici quelques-uns :

  • 100 km de large sur 150km de long
  • 64 milliards de tonnes de sel (estimés mais jamais pesés)
  • des cactus de 1200 ans

Autant dire qu’il est facile de se perdre dans un désert de cette taille :)

Heureusement nous étions bien guidés et nous avons eu la chance de nous lever très tôt pour admirer le lever de soleil, seuls, en plein milieu de ce magnifique désert de sel. Je peux vous assurer que le spectacle valait le coût / le coup / le cou (non… lui il va bien). Lire la suite…

Categories: Voyage Tags: , , ,

Pérou / Bolivie – Jumping photos

Bonjour tout le monde !

Aujourd’hui je m’excuse auprès des amoureux de magnifiques paysages
Aujourd’hui je m’excuse auprès des adorateurs de merveilleux panoramas
Aujourd’hui je m’excuse auprès des fétichistes du lama
Aujourd’hui je m’excuse auprès de ceux qui ne veulent pas voir nos gueules
Aujourd’hui je m’excuse pour cette longue anaphore qui ne fait que rappeler notre cher président (cher, comme les impôts :D)

Et oui aujourd’hui place aux jumping photos qui ont jalonnées notre parcours comme un fil rouge du séjour, le fil d’ariane de mes voyages. Comme une transition entre l’article précédent sur le lac Titicaca et les prochains sur la Bolivie, nos sauts s’étalent sur les 2 pays sud-américains mais démarrent au lac Titicaca.

Première photo prise sur l’île d’Amantani à près de 4000m, en attendant, patiemment mais dans le froid, le coucher de soleil. On notera les habitués en l’air tandis que Aurore inaugure son premier loupé 😉 Lire la suite…

Categories: Voyage Tags: , , , ,

Pérou – les îles d’Uros sur le lac Titicaca

Bonjour à tous.

La visite du Pérou continue et après les vestiges incas et le Machu Picchu nous descendons vers le sud du Pérou, en direction du célèbre lac Titicaca. Adoré des enfants (c’était mon cas) pour son nom rigolo, c’est également un lac renommé pour sa taille. En effet, c’est le lac navigable le plus haut du monde (3812m pour être précis). Sa superficie de 8500m² est l’équivalent de la Corse.

Cette immense superficie lui permet d’abriter plusieurs îles où vivent des centaines de personnes. Mais les îles auxquelles je m’intéresse (et j’espère vous aussi) aujourd’hui sont particulières. Les îles Uros sont des îles flottantes entièrement constituées de roseaux. Ces îles étaient autrefois habitées par un peuple disparu en 1950 : les Uros. Le principe des îles en roseaux a été conservé à des fins touristiques. C’est d’ailleurs le sentiment qui prédomine quand on accoste sur ces petites îles de quelques mètres carrés. Accueillis à bras ouverts par les autochtones habillés grâce aux habits traditionnels, ils se feront un plaisir de vous vendre leur marchandise. Marchandise que vous pourrez trouver partout ailleurs au Pérou. L’étiquette « Made in China » a été décousue mais l’idée est là. Lire la suite…

Categories: Voyage Tags: , , ,

Pérou – les mystères incas

Bonjour à tous les visiteurs qui se pressent ici à chaque nouvel article pour regarder mes photos, lire mes récits (et péripéties) homériques ou tenter d’obtenir des liens vers votre site pour améliorer votre référencement (dans ce cas là, vous vous trompez de méthode).

Je commence une nouvelle série de billets où tous seront consacrés à mon voyage tant attendu : le Pérou (et la Bolivie puisqu’on est dans le coin).

Quoi de plus emblématique que les vestiges incas et pré-incas pour débuter cette nouvelle aventure blogistique ? Admirons et félicitons la précision de la taille des pierres. Chaque bloc est idéalement façonné afin de compléter son voisin caillou. Oubliez ciment, joint et autres ingrédients de construction modernes, cette construction résiste aux plus gros séismes depuis plusieurs siècles… Pour la petite histoire (et le plaisir de faire un copier-coller du nom), la photo a été prise à Sacsayhuamán, un des 4 sites incas à proximité immédiate de Cuzco (capitale des incas). Lire la suite…

Categories: Voyage Tags: , ,

Corse : la faune libre

Bonjour tout le monde !

Je suis content de vous retrouver après une nouvelle longue période d’hibernation. Cela ne m’a pas empêché de prendre quelques photos mais pas autant que je l’aurai espéré. Cependant j’ai pu accumuler un petit stock lors d’un séjour en Corse avec Sam le grand.

On commence par une particularité de la Corse qui tranche radicalement avec tout ce que l’on peut connaître sur le continent, spécialement sur notre Côte d’Azur : les animaux sont en liberté :)

La photo suivante n’a rien d’artistique mais elle souligne l’effort fait par cette chèvre pour gagner le concours de la grimace de l’année. On la remerciera aussi pour le coup de langue sur la fenêtre qui a suivi et aura permis le nettoyage de la vitre de manière presque impeccable (bien meilleur qu’aux feux rouge de Cannes).

Animal terrestre non identifié

Cette deuxième image restera un des grands souvenirs de ce périple. Ce veau est âgé de seulement quelques dizaines de minutes. Sa bovine de mère ayant décidé de mettre bas au milieu de la route nous sommes resté admiratif devant le spectacle que la nature nous a offert. Mais pour passer nous avons du forcer le passage… quelques escalopes sont encore disponibles à la vente (ceci étant évidemment une boutade, hihi, quel plaisantin fais-je :))

Petit veau post-accouchement

Je vous présente maintenant le modèle un peu plus âgé et donc beaucoup plus protéiné. Serais-ce la crainte de nos instincts carnivores qui l’ont fait se cacher dans le maquis ? Nonobstant nos talents de chasseurs, nous décidâmes de lui laisser son avenir de bovin corse.

Cache-cache corse

Dernière photo prise au détour d’une tour génoise. Le Samuel exploite ses talents d’escalade pour visiter les recoins les plus sombres de cette tour. Pour ma part, j’ai su gardé les pieds sur Terre 😉

Animal grimpeur identifié

Je vous remercie de votre attention et tenez vous prêts : encore au minimum 2 articles corses sont à prévoir, avec des paysages à couper le souffle :)

Categories: Faune, Voyage Tags: , , ,

Le Morbihan, son golfe et ses alentours

Coucou lecteurs ! Je viens vous faire partager les dernières photos prises lors de mon séjour en Bretagne : il y a maintenant près de de 2 mois. Le dernier jour a été consacré au golfe du Morbihan et à ses alentours.

Je ne m’attarderai pas trop dans cet article ayant oublié une bonne partie des noms des lieux visités… Je me suis aidé autant que possible de Google pour vous offrir le maximum d’informations.

On commence par une vue du golfe du Morbihan, donnant une grande place aux nuages et au ciel bleu qui rendait ce lieu intéressant photographiquement parlant. Je suis globalement déçu des photos prises ce jour là. Elle ne reflète pas ce que j’ai pu admirer de mes propres yeux. Le meilleur appareil photo restera toujours vos yeux… nonobstant la complexité du cerveau et l’impossiblilité d’effectuer une recherche précise sur du long terme là dedans. Vivement le futur et les Hommes bioniques. Je m’égare, voici la photo :

Appel à s’envoler

On reste dehors pour une balade autour des douves du château de Suscinio. Très belle belle demeure du XIIIe siècle, ce château est classé monument historique depuis 1840. Ces caractéristiques permettent à la forteresse d’être un des lieux les plus visités du Morbihan.

Toujours dans l’ancien mais en intérieur pour protéger notre peau du pugnace soleil breton : la visite de l’édifice religieux de Ploermel (église ? cathédrale ? basilique ? quelqu’un pour éclairer ma lanterne ?) fut requinquante. Proche d’une horloge atomique d’une rare précision, ce vitrail représente certainement l’arrivée du Père Noël (en haut à droite) venu annoncer aux soldats qu’ils seront privés de cadeaux cette année. Mécontents, ces derniers le menace de mort. Après cette libre interprétation de cette scène religieuse certainement importante, je vous laisse contempler les couleurs vives et la finesse de ce vitrail.

Le vitrail revit grâce à la photo couleur

On termine avec une masure à colombages se trouvant dans un village dont j’ai oublié le nom. J’ai découvert grâce à ce périple en Bretagne que le pays du Gewurztraminer (l’Alsace) ne possédait pas le monopole du colombage. Wikipédia m’a ensuite appris que ce style de bâtisse est présent dans l’Europe entière et même au Brésil, aux USA et en Australie. Comme quoi, on en apprends tous les jours ;-). J’aime évidemment cette photo pour ses nuages tellement blanc que ça en éblouirait Gilbert Montagné, son ciel bleu surréaliste et la jolie gouttière (à droite, au cas où vous la manqueriez). Bref une photo qui n’est là que pour parler de Gewurztraminer (mais aussi de pinot gris, de sylvaner, de riesling, tout ça en vendanges tardives s’il vous plaît).

Mais où est la cigogne ?

Je vais éviter de terminer l’article en parlant de vins blancs alsaciens pour ne pas mettre l’eau à la bouche à vous, chers lecteurs. De plus, je ne voudrais pas attiser la haine des fans d’autres AOC (Sauterne, Monbazillac, Muscadet, etc…).

J’en profite pour me féliciter (auto-satisfaction : niveau 4 de la pyramide de Maslow) d’avoir autant brodé pour faire un article bien rempli (vous n’aurez pas appris grand chose donc rempli de vide :-D). J’en profite pour remercier tous les futurs commentateurs et vérifier votre bonne lecture de l’article :

  • Quand a été construit le chateau de Suscinio ?
  • Quel est, à mes yeux, le meilleur appareil photo ?
  • Quel vin préférais-je ?

Et si quelqu’un veut m’aider à trouver le nom de la ville de la 4e photo, voici les indices : le canal Nantes-Brest le traverse, il se trouve entre le château de Suscinio et Vannes et j’ai d’autres photos pouvant vous aider.

Merci à tous.
Jérémie.

Categories: Voyage Tags: , , ,

Irlande : Dublin (3/3)

En manque de matière, je vous propose d’agrandir la série irlandaise pour vous proposer quelques clichés de Dublin : une capitale à taille humaine. Si vous êtes plutôt nature que ville, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article, consacré aux paysages irlandais.

On débute avec la Saint-Patrick, fête nationale irlandaise qui donne lieu à de joyeuses festivités partout dans le pays et donc évidemment à Dublin. La journée se déroule une parade composée de danseurs, musiciens et magnifiques déguisements ou chars décorés. Pour être bien placé, prévoyez d’arriver tôt avec des vivres car il vaut mieux éviter de perdre sa place à midi pour le déjeuner. Si vous avez réussi à converser votre place, alors voici ce que vous aurez la chance de voir.

Gros ballon à l’hélium, pratique pour se déplacer et éviter les embouteillages

On continue avec les symboles irlandais : la Guinness. La célèbre bière brune vous invite partout dans Dublin à visiter ses boutiques de souvenirs ou son usine. Mais la où vous aurez le plus de chance de croiser de la Guinness ? Dans un des nombreux (plusieurs centaines !) pubs à travers la ville.

Une magnifique serviette de plage

Parmi les quartiers célèbres, le plus connu est certainement Temple Bar. Un quartier vivant composé de bars et de restaurants et abritant un marché où vous pourrez trouver : du reblochon ! Les façades et l’intérieur des bars valent le coup d’œil. N’hésitez pas à visiter plusieurs pubs dans une journée, surtout si vous utilisez les transports en commun. Le réseau de bus est exceptionnel : profitez-en !

Un des plus beau pub de Temple Bar

On termine avec une autre tradition irlandaise : la religion catholique. Vous trouverez donc de nombreuses églises et d’autres lieux de culte plus imposant encore : notamment la cathédrale Saint-Patrick. Le lien est étroit entre l’Église et l’alcool puisque le panneau explicatif sur la cathédrale est sponsorisé par Bailey’s (la PREUVE).

Notre-Dame de Dublin

C’en est terminé pour cet article et certainement de la série irlandaise. Il faudra maintenant y retourner pour avoir de nouveaux clichés intéressants. En attendant, retrouver toutes les photos dans la galerie Irlande.

Jérémie.

Categories: Voyage Tags: , , , ,

Saint-Malo : la bretagne, ça vous gagne

Chers lecteurs, chères lectrices,

je reviens vers vous avec cet article après deux semaines de vacances et donc d’inactivité. Une semaine en Bretagne et 600 photos plus tard, me revoici pour les partager avec vous. J’en garde sous le coude pour vous abreuver au compte-goutte mais j’ai une excuse : mon appareil photo est lui aussi en vacances dans une petite pension appelé SAV Nikon pour résoudre un petit problème. Mon mode A, dit « priorité ouverture » (mon préféré !) ne fonctionnait plus. Espérons qu’après ce break, il revienne en pleine forme !

Je compte également sur les nouveaux rédacteurs pour vous concocter de jolis articles :-)

Mais cessons les déballages sur la vie privée de mon appareil photo (Nikon D90 <== ca c’est pour Google) et commençons à parler breton. Pour ce premier article, c’est Saint-Malo qui a été choisi pour vous être présenté. Raison principale : le soleil brillait de mille feux.

On commence avec la Manche, des touristes (habitants de la Capitale égarés ?) et une mouette sale (en réalité c’est surement une autre espèce de volatile, mais on fait avec les connaissances qu’on a). Je vous laisse interpréter cette photo librement.

Il vit d’air pur et d’eau fraiche

Que fuit la mouette ?

A) L’eau froide de la Manche
B) La pluie qui ne devrait pas tarder à arriver
C) Les touristes en arrière-plan
D) Un photographe trop collant

Évidemment, aucun joker n’est utilisable… Poursuivez votre réflexion avec la photo suivante : une vue éloigné du Petit Bé, un fort Vauban. J’aimerai m’arrêter un court instant pour paraphraser Napoléon : « Du haut de ses murs, des siècles d’histoire vous contemplent ». C’est évidemment aux jeunes gens présents sur la photo que cette phrase s’adresse.

Quelques centaines d’années les séparent

Après l’histoire, la religion avec la visite de la cathédrale Saint-Vincent de Saint-Malo au style gothique et roman très marqué (utilisation de Wikipédia détectée). Mes yeux ont adoré les nombreux vitraux découpant la lumière de merveilleuse manière. Et comme il faisait beau, la lumière ne manquait pas : tant mieux !

Lisez la Bible pour comprendre cette scène

Pour terminer, nous avons profité du soleil pendant une séance de bronzage improvisée, sur une herbe merveilleusement verte. L’arrosage automatique doit fonctionner parfaitement dans cette région :-) J’en profite pour vous présenter Domytille, ma binôme et Cindy qui furent mes acolytes de voyage. L’arrière-plan est composé de jolis immeubles, typiques du style malouin (de St-Malo quoi).

Les UVs bretons sont-ils nocifs pour la peau ?

Cette partie se finit ainsi et je vous remercie si vous avez pris la peine de lire entièrement l’article. Si vous ne regardez que les images, c’est gentil aussi mais alors vous ne lirez pas ce message 😉

A bientôt !
Jérémie

Saintes-Maries-de-la-mer et ses alentours

Bonjour tout le monde ! Comme prévu je continue sur ma lancée avec le voyage en Camargue

Cet article retrace les visites du Dimanche 4 Avril… journée plutôt ensoleillée qui nous a permis de voir la ville fortifiée d’Aigues-Mortes, la ville d’accueil des gens du voyages des Saintes-Maries-de-la-mer, de prendre le car-ferry que TomTom le GPS apprécie tant. Les routes camarguaises nous ont également offert de jolis paysages et de belles rencontres animales.

On commence votre visite virtuelle par Aigues-Mortes et un panorama du haut des remparts. Une jolie vue sur les montagnes de sel qui se reflètent dans le fleuve… A noter que nous n’avons pas pu visiter la tour de Constance (seule tour de défense de la cité) pour cause de travaux :(

Le sel : entre mer et ciel

La voiture nous a ensuite emmenés vers les Saintes-Maries-de-la-mer, ville réputée pour son pèlerinage des gens du voyage, ses petites maisons au style intéressant et sa fameuse vierge noire. Mais avant cela, notre route a croisé, à l’entrée d’une manade, deux chevaux tout proche de leur barrière.

Le cheval qui murmurait à l’oreille du cheval

Après un au revoir poignant, nous nous dirigeâmes nous nous sommes dirigés vers les plages des Saintes-Maries où nous avons croisé un monsieur à chapeau. Et un monsieur à chapeau, ça donne toujours une meilleur photo qu’un monsieur sans chapeau (j’exagère certainement). Regard tourné vers la mer, le pas léger, il contemple l’horizon nuageux.

Lucky Luke a dit : « I’m a poor lonesome cowboy »

Quittons le sable chaud pour le bitume foulé par de nombreux touristes (dont nous) et arrêtons nous pour admirer l’architecture typique des Saintes-Maries… Des maisons aux toits très particuliers, faits de chaume et de paille (simples suppositions, merci de m’éclairer).

Avis aux gens du voyage : ceci n’est pas une caravane

Je clôture cet article avec l’attraction de cette ville, la vierge noire, cachée au fond d’une crypte… mais je ne vais pas vous la montrer en photo (ou alors, allez voir ici). Vous allez plutôt découvrir (ou re découvrir pour les connaisseurs) ce qui permet de chauffer la petite crypte… où la température suffocante doit atteindre les 40°C (je n’ose imaginer la température en été). La foi (et le porte-monnaie) des croyants fidèles illumine donc cette sombre pièce.

Que ton nom soit sanctifié / Que ta monnaie soit sacrifiée ?

Petit mot de fin, vous trouverez dans le menu à droite, un nouveau sondage vous permettant de choisir le thème du prochain concours 😉

A vos souris !
Jérémie.

La Camargue, son sel, ses flamants

Bonjour à tous et joyeuse Pâques en retard à tous et toutes.

J’espère que vous avez pu profiter au maximum de ce weekend de 3 jours (remercions Jésus-Christ pour sa résurrection). De mon côté, j’ai profité de cette opportunité pour flâner dans le parc national de Camargue… Parmi les distractions disponibles, les châteaux et villes fortifiées datant du Moyen-Age (Tarascon, Beaucaire, Abbaye de Montmajour, Aigues-Mortes), la Camargue, parsemée d’étangs, de salins, abritant une faune variée (chevaux, taureaux, flamants roses, etc…).

Attention à ne pas confondre « flamant rose » et « flamand rose » : le flamand rose est un belge ayant fait une réaction allergique à la bière

Bienvenue en Camargue

Tout ceci est évidemment propice aux photos… Résultat ? Une carte de 8Go remplie, soit l’équivalent de 600 photos. Il a donc fallu faire des choix pour vous écrire cet article. Celui ci sera plus particulièrement consacré aux Salins de Giraud et au parc ornithologique de Pont de Gau.

Je commence la série de photo avec ses 2 flamants s’évadant de leur tribu pour découvrir la terre ferme.

Retour sur terre

L’autre activité du flamant est le meeting aérien. Vous apercevrez sur la photo suivante un magnifique vol en tandem exécuté à merveille par ces flamants roses (rouges ?). Vous apprécierez le rouge éclatant des ailes contrastant avec le bleu rafraichissant du ciel (du bleu, du blanc, du rouge… aux armes, citoyens).

Toi + Moi

Maintenant épreuve plus délicate, le vol en V avec 6 flamants.

Patrouille de France

Dernière photo à l’intérieur du parc ornithologique : un photographe, camouflé dans les branchages prêt à shooter le premier flamant (ou aigrette, ou grue, ou cigogne) s’aventurant dans son champ de vision.

Chasseur d’images

Quittons le parc de pont de Gau, pour atterrir aux salins de Giraud… Il faut tout d’abord savoir que la Camargue est le terrain idéal pour la culture du sel : un terrain plat et humide. De nombreuses sociétés exploitent donc les zones humides pour extraire le sel. C’est en pénétrant (peut-être illégalement, mais aucun panneau ne nous l’a signalé) sur leurs terres que j’ai pu prendre les photos suivantes.

Les machines pour amener le sel jusqu’aux zones de traitement, le sel à perte de vue, le ciel bleu, la végétation luxuriante… une photo que j’apprécie. Une belle représentation des salins camarguais.

L’univers du sel en une seule photo

On rentre ensuite puis en profondeur dans l’exploitation, où l’on a pu gravir des montagnes de sel. Tout ceci était assez impressionnant, totalement dépaysant. Ces étendues de sel, jusqu’à l’horizon, donnaient l’impression de se retrouver au milieu d’un désert.

Chaussons les skis

C’en est fini de cet article, il est temps de quitter la Camargue pour rentrer à la maison… Heureusement il vous reste quelques clichés à visionner dans la galerie. Une galerie consacrée au parc ornithologique et aux salins. Je vous recommande chaudement de vous y rendre, afin de ne louper aucune photo (la maison les pieds dans l’eau, la voiture boueuse, les flamants à tête noire et pleins d’autres).

Concernant le blog en général, un article technique est dans les bacs… il ne me reste plus qu’à trouver des photos explicatives…

Jérémie.