Accueil > Techniques photo > Technique photo : gestion de la lumière

Technique photo : gestion de la lumière

Bonjour tout le monde,

après un nouveau type d’article vous présentant un photographe célèbre, et un article plus classique sur Dublin nous reprenons la série d’articles techniques avec comme sujet cette fois-ci : la gestion de la lumière.

exposition-photographie

Avant de commencer, je vous rappelle les 3 articles précédents qui vous seront utiles pour comprendre le vocabulaire utilisé ici :

Maintenant que les bases sont posées, places aux conseils pour bien exposer vos photos, c’est à dire avoir une lumière le plus proche de la réalité.

L’article est sous forme de questions-réponses, utilisez les commentaires pour poser les vôtres.

Ma photo est trop sombre ou au contraire trop claire, que faire ?

Si votre photo est trop sombre, alors on parle d’une photo sous-exposée ou d’une photo exposée « à gauche » (voir plus bas). C’est la conséquence du manque de lumière sur votre photo. Il faut donc faire entrer plus de lumière pendant le temps d’obturation. Parmi les possibilités : augmentez l’ouverture du diaphragme, augmentez le temps de pose ou augmentez la sensibilité du capteur.

Par opposition, si votre photo est trop claire : diminuez l’ouverture du diaphragme, diminuez le temps de pose, diminuez la sensibilité du capteur.

Comment savoir si ma photo est bien exposée ?

Certains appareils vous permettent de faire apparaitre un histogramme d’exposition. L’image ci-dessous vous montre différents histogrammes liés aux 3 expositions (sous-exposé, bien exposé, sur-exposé).

histogramme-exposition

Centrez au maximum l’histogramme pour une exposition optimale

Attention : centrer l’histogramme, c’est bien mais c’est le résultat final qui compte, la photo que vous aurez sous vos yeux. N’hésitez pas à corriger l’exposition pour avoir le résultat que vous souhaitez réellement. Profitez de l’avantage du numérique pour prendre plusieurs photos avec des expositions différentes, et faites votre choix final sur un ordinateur, au calme.

Vous comprenez maintenant le terme : « exposition à gauche » pour une photo sombre et « exposition à droite » pour une photo claire (sur-exposée). Pour faire apparaitre ce diagramme, jouez avec le bouton permettant de changer d’affichage et/ou d’éteindre votre écran (sur l’appareil photo). Vous pouvez également lire le manuel de votre appareil photo ;-)

Je bouge pendant la prise de vue et ma photo est flou, comment empêcher cela ?

Pour réduire le flou, il faut réduire le temps d’exposition. Malheureusement, cette action va réduire la quantité de lumière et assombrir la photo. Comme expliqué ci-dessus, vous devez compenser en choisissant une ouverture ou une sensibilité plus grande, avec les effets secondaires évoqués plus bas. Une autre solution est évoquée ci-dessous, plus complexe mais tellement plus jolie.

Que faire si je veux plus de lumière, sans flou et sans perte de qualité ?

La solution la plus connue est l’utilisation du flash, que beaucoup d’appareils photos compacts ont tendance à utiliser à outrance : dès qu’il manque un peu de lumière. Il faut savoir qu’au delà de quelques mètres, le flash devient inutile (les flashs qui crépitent, les soirs de matchs dans un stade : que d’énergie perdue).

L’autre solution est d’augmenter le temps de pose mais en limitant les mouvements pendant le temps de pose. Il faut donc poser votre appareil sur un muret ou sur un pied prévu à cet effet. Utilisez également le minuteur de votre appareil photo, pour éviter que l’appui sur le déclencheur produise un mouvement de l’appareil.

trepied-appareil-photo

Posez votre appareil photo en toute circonstance

Lors d’une photo avec flash, le fond est tout noir. Une solution ?

Pour un portrait de nuit, utiliser le flash est une bonne idée mais le fond, peu lumineux, n’aura pas envoyé assez de lumière au capteur de votre appareil photo. Peu de lumière de fond = fond sombre. Logique imparable. Pour éviter ce souci, de nombreux appareils sont équipés d’un mode scène appelé « Portrait de nuit », qui combine le flash (pour les zones proches) et la pose longue (pour l’arrière-plan). Attention à ne pas bouger de trop pour éviter le flou de bougé.

modes-scenes

Parmi les différentes scènes, cherchez le portrait de nuit

A cause du contre-jour, mon sujet est tout noir. Je fais comment ?

Votre sujet est trop peu lumineux en comparaison avec l’arrière-plan, ce qui entraine le côté sombre du sujet. Il existe 2 solutions : vous pouvez forcer l’utilisation du flash par votre appareil photo. Le flash va « déboucher » les ombres sur le sujet. Le résultat n’est pas toujours naturel (ambiance photomontage).
Astuce : éloignez vous du sujet pour réduire l’effet du flash et avoir un résultat plus naturel. Zoomez pour compenser le recul de l’appareil photo.

flash_force

Forcez le flash pour éclairer les ombres

Et si je ne veux pas un résultat surnaturel ?

La deuxième solution pour éviter d’avoir des ombres « bouchées » sur le sujet est plus complexe à mettre en œuvre. De plus elle n’est pas disponible sur tous les appareils photos. Elle consiste à modifier la méthode de calcul de l’exposition automatique. Par défaut, l’appareil photo fait la moyenne sur l’ensemble de l’image pour essayer de bien exposer toute l’image. En choisissant la méthode dite « spot » seul le centre de l’image est utilisé pour le calcul de l’exposition. En plaçant le sujet au centre, celui-ci sera forcément bien exposé (donc clair, reconnaissable). Cette méthode a aussi un inconvénient : le fond sera sur-exposé (trop clair). A vous de choisir la méthode que vous préfèrerez.

mesures-de-lumiere

Mesure globale, mesure spot, mesure pondérée, mesure pondérée centrale

Récapitulatif des effets secondaires

Augmenter l’ouverture du diaphragme ==> réduire la zone de netteté d’une photo
Réduire l’ouverture du diaphragme ==> augmenter la zone de netteté d’une photo
Augmenter la sensibilité du capteur ==> réduction de la qualité de la photo

J’espère avoir répondu à vos questions qui concernent la gestion de la lumière mais n’hésitez pas à poser d’autres questions en commentaires, pour que j’enrichisse cet article.

Jérémie.

  1. Elo
    16/09/2010 à 17:18 | #1

    J’aime beaucoup !! Surtout les questions – réponses ! Et les images de l’appareil aident aux repères ! Compliment ! Bizoux

  2. Fred
    16/09/2010 à 21:09 | #2

    Bel article ! Quelques petites remarques / commentaires :

    Une erreur s’est glissée : « si votre photo est trop claire [...] augmenter la sensibilité du capteur ».

    Ensuite je ne parlerais pas de « bien exposé » pour un histogramme. Je ne pense pas qu’il y ait de bonne exposition, tout dépend de l’effet que l’on veut donner.

    Un petit conseil supplémentaire pour éviter les bougés : servez vous de la fonction « temporisation miroir levée » disponible sur certains reflex. Cela va légèrement retarder la prise de vue après la levée du miroir. Ainsi il n’y aura plus de bougé du aux vibrations du miroir et si vous n’avez pas de télécommande cela va vous permettre de retirer le doigt du déclencheur avant la prise de vue (et donc d’éviter le bougé une fois de plus).

    Pour la question « A cause du contre-jour, mon sujet est tout noir. Je fais comment ? », tu parles de deux solutions, mais seule une est évoquée.

    Bon courage pour la suite du blog ;) Tes articles sont toujours intéressants !

  3. Fred
    16/09/2010 à 21:10 | #3

    Arf le carnage ! J’ai cliqué par mégarde sur envoyer trop tôt :s Merci de supprimer le premier commentaire.

  4. 17/09/2010 à 09:26 | #4

    @Elo
    Merci pour ce commentaire !

    @Fred
    - J’ai modifié l’erreur que tu signales.
    - J’ai ajouté une petite ligne pour rapeller que c’est la photo finale qui compte, plus que l’histogramme
    - La deuxième solution est évoquée, sous la photo du flash forcé

    Article :

    Et si je ne veux pas un résultat surnaturel ?

    La deuxième solution pour éviter d’avoir des ombres « bouchées » sur le sujet est plus complexe à mettre en œuvre. De plus elle n’est pas disponible sur tous les appareils photos…

    Merci beaucoup de ton commentaire ;-) et de ton conseil sur la tempo miroir levé :)

  5. Fred
    19/09/2010 à 23:13 | #5

    Arf je suis à l’ouest, j’avais lu l’article jusqu’au bout, mais pas fait le lien entre les deux parties, désolé ! De rien pour le conseil ;)
    Sinon une petite note supplémentaire pour mieux expliquer mon commentaire un peu léger sur l’histogramme :
    L’histogramme est une aide très précieuse à l’ère du numérique, mais il ne faut pas pour autant se focaliser dessus et vouloir à tout pris prendre une photo avec l’histogramme le mieux réparti. L’important comme le souligne Jémérie est bien le résultat final. C’est particulièrement vrai dans certain cas précis, comme le contre-jour ou vous aurez une expo à gauche et à droite. Je pense que son intérêt principal est d’aider le photographe en lui indiquant la répartition de la lumière, chose qu’on ne voit pas forcement bien sur un petit écran.

  6. 25/09/2010 à 09:34 | #6

    Moi, juste un rapide commentaire pour dire que l’article est très chouette, et aussi que je recommande à fond le livre en image en début d’article! Je le trouve génial et c’est grâce à lui que j’ai appris beaucoup de ce que je sais en photo.
    ;)

  7. 01/10/2010 à 15:40 | #7

    Im from Portugal and travel a lot and take a lot of photos i think they will improve with the things i learned here

  8. Arthur
    19/11/2010 à 14:06 | #8

    A la fin de votre article, vous écrivez:

    « Récapitulatif des effets secondaires »

    « Augmenter l’ouverture du diaphragme ==> augmenter la zone de netteté d’une photo »
    « Réduire l’ouverture du diaphragme ==> réduire la zone de netteté d’une photo »

    Pour moi, c’est le contraire. Aurais-je manqué quelque chose ?

  9. 19/11/2010 à 14:59 | #9

    Je ne me permettrai pas de dire que vous avez raté quelque chose :-)
    En fait l’ouverture notée f/1.4 est plus grande que l’ouverture f/22.

    Donc quand il est écrit : « Augmenter l’ouverture du diaphragme » cela consiste à faire diminuer le nombre affiché après le f/.
    J’espère être clair, si je ne le suis pas, je retenterai une explication ;-)

  10. Arthur
    19/11/2010 à 23:19 | #10

    Oui, c’est très clair, merci ! :)

    Par contre, quand j’ouvre en grand (f/1.8…je n’ai pas en dessous désolé…), je « diminue » ma zone de netteté = je réduis ma profondeur de champ, non l’inverse…enfin je crois ?

    C’est cela qui me fait douter : j’ai donc du manquer qqch je pense…

  11. 21/11/2010 à 16:08 | #11

    C’est exact !

    Donc Augmenter l’ouverture du diaphragme réduit la profondeur de champs !
    Je corrige ca tout de suite.

    Merci beaucoup ;-)

  1. 28/09/2010 à 11:21 | #1

This site uses KeywordLuv. Enter YourName@YourKeywords in the Name field to take advantage.