Accueil > Techniques photo > Technique photo : l’ouverture du diaphragme

Technique photo : l’ouverture du diaphragme

RAPPEL : les votes pour le concours c’est par ICI

Oyé oyé braves gens ! Je vous propose aujourd’hui un nouveau type d’article, plutôt destiné à ceux qui voudraient maîtriser un peu plus leur appareil photo ou qui voudrait une approche plus théorique de la photographie.

Avant tout, n’ayez pas peur du mot « théorie », je vais agrémenter cet article de photos explicatives. Maintenant que j’ai essayé de capter (ou au minimum garder) l’attention du plus grand nombre d’entre vous, commençons avec une petite définition de l’ouverture du diaphragme.

Ouverture du diaphragme : c’est la taille du trou par lequel rentre la lumière avant d’atteindre le capteur numérique (ou la pellicule Kodak 400 ISO pour les amateurs de caramels à 1F et d’Édith Piaf). Plus le diamètre est grand, plus la lumière entrera en grande quantité.

Exemple de photo avec une grande ouverture

En image plus technique, voila ce que représente l’ouverture du diaphragme :

Mais quelle est l’influence de cette ouverture sur une photo ? Outre le fait que l’on peut réduire la vitesse d’obturation (durée pendant laquelle la lumière va atteindre l’objectif, sujet d’un article à part sous peu), l’ouverture du diaphragme va jouer sur la profondeur de champ.

Profondeur de champ : c’est la distance où un objet sur la photo sera net. Elle peut être très courte (pour un portrait / de la macrophotographie) ou très longue (paysages principalement).

Voici 3 photos, du même sujet, à la même distance, avec plusieurs ouvertures. Vous noterez les différences en arrière-plan.

Grande ouverture (f/1.4)

Ouverture moyenne (f/5.6)

Petite ouverture (f/16)

Grâce à la grande ouverture, le sujet est détaché de l’arrière-plan (flou ou bokeh) tandis qu’avec la plus faible ouverture, la photo est entièrement nette.

Vous avez apprécié cet article et vous désirez pouvoir choisir l’ouverture du diaphragme sur vos photos ? Vous vous demandez donc « Comment mettre cela en œuvre sur mon appareil photo ? ».

Évidemment, tout dépend de votre appareil mais il existe 2 solutions :

  • vous disposez d’un reflex, d’un bridge, ou d’un compact offrant des réglages manuels : tournez la mollette de réglage sur le mode A (appelé « priorité ouverture »), puis choisissez l’ouverture désirée (plus le nombre choisi est petit, plus l’ouverture est grande, cf. le schéma sus-cité).
  • vous disposez d’un compact sans réglage manuel ? Votre appareil, comme tout appareil photo, peut quand même modifié son ouverture. Utilisez les modes « scènes » pour ruser. Parmi les scènes les plus courantes : « Paysage » utilisera une petite ouverture alors que « Portrait » utilisera la plus grande ouverture disponible.
Si vous trouvez les modes PASM sur votre molette : facile ! Calez vous sur le « A » pour le mode priorité à l’ouverture. Sinon, utilisez le mode scène « SCN » et utilisez la scène en adéquation avec vos besoins

Si j’ai mal (ou pas du tout) expliqué un terme, n’hésitez pas à poser la question, j’y répondrai avec plaisir. Si vous êtes timide Google doit pouvoir vous aider 😉 Si vous avez d’autres questions ou si vous pensez que j’ai oublié un détail important : lâchez vos commentaires ou écrivez moi un e-mail 😉

Cet article se termine ainsi mais j’aimerai beaucoup avoir vos avis la dessus. Considérez cet article comme un article « test ». S’il plaît alors les articles prévus dans la série « Techniques photos » sont :

  • « Vitesse d’obturation / Temps de pose« 
  • « Longueur focale / zoom« 
  • « Exposition d’une photo« 

Alors, faut-il continuer cette série d’articles techniques ? A savoir que cela ne mettra pas en danger les articles « classiques » avec les jolies (je l’espère) photos.

Les articles techniques doivent-ils continuer ?

Résultats

Loading ... Loading ...
  1. 15/03/2010 à 14:56 | #1

    Bon article, j’avais commencé avec un petit inventaire des termes techniques mais j’ai un peu abandonné 😀

    Si je puis me permettre, je pense qu’il manque peut-être une explication préliminaire sur la lumière, avec le « triangle photographique » (ouverture du diaphragme/ISO/vitesse d’obturation)…

  2. 15/03/2010 à 15:19 | #2

    Je pense aussi, ca sera le principal élément de l’article « Exposition d’une photo ».
    J’ai eu un peu de mal à me décider, c’était dur de commencer par un élément du trio, en oubliant les 2 autres…

    Disons que le flou d’arrière-plan, ça parle aux gens. J’ai donc axé cet article sur le rôle de l’ouverture dans ce but… sans vraiment évoquer le triangle de lumière 😀
    Y’a juste une petite phrase :

    « Outre le fait que l’on peut réduire la vitesse d’obturation (durée pendant laquelle la lumière va atteindre l’objectif, sujet d’un article à part sous peu) »

    qui peut susciter l’interrogation, mais ce n’est pas plus mal 😀
    J’hésite vraiment pour le prochain article technique entre « Exposition d’une photo » où je parlerai de ce triangle
    ou plutôt sur le « Temps de pose » pour montrer les « effets » possibles (cascade ?) et ainsi pouvoir aborder plus tranquillement l’article sur l’exposition…

    Dur, dur :)

  3. ArnaudD
    15/03/2010 à 15:57 | #3

    Bonne explication, keep going !

  4. Fanny
    15/03/2010 à 20:59 | #4

    OUi c’est intéressant et c’est pas trop mal expliqué car je comprends lol!

  5. 17/03/2010 à 21:50 | #5

    Très bien dit, clairement et sans vocabulaire barbare ^^
    Mais je trouve que dire que les amateurs d’argentiques aiment Edith Piaf c’est très cliché (désolée les jeux de mots c’est un reflex -combo- 😀 )

  6. _
    12/08/2011 à 14:39 | #6

    BOnjour, cet article correspond exactement a l une des questions que je me pose en ce moment, je vais me précipiter sur les autres :-)
    Merci

  7. 10/11/2013 à 20:00 | #7

    Merci pour ce petit cours court mais tres explicatif. C’est du bon boulot. :-)

  1. 09/04/2010 à 14:08 | #1
  2. 19/04/2010 à 13:29 | #2
  3. 19/08/2010 à 13:51 | #3
  4. 30/08/2010 à 13:51 | #4
  5. 17/09/2010 à 09:29 | #5